Accéder au contenu principal

Perdre du poids avec l'hypnose

Différence entre une addiction alimentaire et un trouble du comportement alimentaire

    L'addiction alimentaire est à ne pas confondre avec une cause psychologique ou encore un trouble du comportement alimentaire.

    L'addiction alimentaire

      La gourmandise... ce vilain péché.... si bon ! Il nous arrive parfois d’être gourmand (seulement parfois ? ;), parfois un peu trop. On commence à manger un aliment et on n'arrive plus à s’arrêter par plaisir de manger .... et on finit la tablette de chocolat, les tranches de saucisson défilent, le pot de nutella diminue à une vitesse draconienne, ou les tranches de pain, de fromage avalées avec un plaisir évident... mais en quantité irraisonnable. 

      Je n'arrive pas à perdre du poids sans raison apparente

      De nombreux obstacles psychologiques peuvent bloquer la perte de poids : le besoin de réconfort, le rapport familial passé, le rapport à son corps, la sévérité/les exigences trop importantes vis-à-vis de soi même... 
      Pour certaines personnes, le fait de ne pas accepter d'avoir des défauts, d’être à la recherche perpétuelle de la perfection aboutit à un certain moment dans la vie, à l’extrême opposé de ce que la personne recherchait à la base.

      l'hypnose pour mincir Laurie Le Borgès, hypnotherapeute Paris 10, hypnose paris 10, perdre du poids

      En général, plusieurs raisons reviennent :
      1. le contexte familial
      Quand toute la famille est bien en chair, inconsciemment perdre du poids c'est se faire remarqué(e), c'est sortir du schéma familial qui se perpétue, c'est refusé une partie de "l'héritage familial". Cela peut être considéré comme un rejet, avec la peur de blesser les proches. 
      Dans d'autres circonstances, à l'inverse, dans une famille de personnes minces, avec valorisation à outrance du corps, et le rejet systématique de l'embonpoint, inconsciemment une forme de rébellion peut se mettre en place afin de rejeter le système familial, mal vécut. 

      2. Le rapport au plaisir/désir
      Les kilos peuvent être une barrière rassurante contre le désir, celui des autres mais aussi le sien. Ils permettent de refouler les peurs liées à la séduction et la sexualité. 
      Suite à une agression sexuelle, une personne peut prendre du poids pour se sentir plus en sécurité vis-à-vis du regard extérieur.  

      3. Le besoin de réconfort
      En période de stress, de charge mentale, d'ennui, de déception..., la nourriture permet d'apporter du réconfort. Et c'est rarement sur les radis ou les pommes sur lesquels on se jette...dommage on aurait fait plein de vitamines.
      Le fait de manger enclenche la sécrétion d'endorphines qui a des vertus anxiolytiques. C'est pourquoi dans un premier temps, manger apaise. Mais souvent, ayant conscience du nombre de calories ingurgitées, la mauvaise conscience se réveille tandis que le problème de fond n'est pas réglé. En mangeant, on tente d'oublier nos problèmes, mais on fait que fuir et on ne les résout pas.

      4. L'exigence envers soi-même
      L'idée d'avoir un corps parfait pour une vie parfaite.
      Maîtriser son poids correspond à un besoin narcissique prouvant la capacité à maîtriser sa vie et à réussir : couple, carrière, vie sociale... Au début, c'est une maîtrise poussée à l'extrême de contrôler le moindre alimenté ingurgité, quitte à avoir encore faim. Ce qui un moment donné, provoque une perte de contrôle et se développent des compulsions incontrôlables, voire dans certains cas des troubles du comportement alimentaires (la boulimie, l'hyperphagie, l'anorexie...) et une prise de poids. Il y a un écart entre la projection fantasmée de sa vie et la réalité, combat perdu d'avance.
       

      Les conséquences d'une prise de poids importante

      Les conséquences peuvent avoir un impact négatifs sur de nombreux aspects : 
      - du point de vue physique : difficulté respiratoire, douleurs musculaires...
      - au niveau de la santé : diabète, cholestérol...
      - sur le plan psychologique : ne plus s'aimer, s'apprécier, l'estime de soi, la confiance en soi diminuent... ceci peut amener à la déprime voire à la dépression.
      Il est important de noter qu'en général, l'appréciation de soi même, la confiance, l'estime de soi... n'étaient pas présent avant de prendre du poids. Et c'est le cercle vicieux qui s'installe : "je ne m'aime pas, je prends du poids, je m'aime encore moins, etc..."

      En quoi l'hypnose est une aide pour la gestion du poids ?

      L'hypnothérapeute prend le temps d'aller comprendre les mécanismes qui ont amené ce mode de fonctionnement pour travailler sur les différents leviers qui ont engendrés la prise de poids. Le travail consiste à définir en premier lieu les causes afin de pouvoir orienter le travail le plus efficacement possible.
      - les causes psychologiques qui bloquent la perte de poids
      - l'addiction alimentaire 
      - les troubles du comportement alimentaire. En parallèle d'un accompagnement médical psychologique, l'hypnose apporte une aide. Veuillez consulter au préalable votre médecin traitant. 

      Avec l'hypnose, il faut compter en général, une perte de 2 à 3 kgs par mois, sans régime restrictif, afin que la perte de poids se fasse sans éprouver de manque, de frustrations et soit durable dans le temps.

      Si vous éprouvez des difficultés à savoir comment manger équilibrer, il est recommandé de voir en parallèle un nutritionniste ou diététicien.

      Pour plus d'informations sur l'hypnose : www.hypnose-paris-10.com
      Bien à vous,
      Laurie Le Borgès
      Hypnose Paris 10

      Commentaires

      Posts les plus consultés de ce blog

      Gérer ses émotions - Episode 2

      Gérer ses émotions n'est pas pour tous une tache aisée au quotidien.On peut avoir le sentiment d’être dans le flux continu du rythme de la vie, sans arriver à se poser, parfois emporté par le flux des émotions qui vont et viennent... colère, tristesse, peur, mais aussi de la joie ! :) 
      Petit rappel de l'épisode 1 sur la gestion des émotions Vous avez pu voir dans le premier épisode de cette série d'articles consacrée à la gestion des émotions, comment repérer les émotions qui sont présentes et comment elles se manifestent dans votre corps (le lien de l'article : Gérer ses émotions - épisode 1). Cette toute première étape qui est primordiale et permet d’arrêter de fuir ou de rejeter ces émotions (qui honnêtement si ça fonctionnait, ça se saurait ;) 
      Cette étape primordiale que nous avons précédemment vu est donc d'en prendre conscience et d'accepter la présence de nos ressentis et de nos émotions. Sans ces éléments, il est souvent difficile voir impossible de pouv…

      Les différents types d'intelligence

      Les différents types d'intelligence selon Howard Gardner
      Howard Gardner est un psychologue, professeur en cognition et éducation à la Harvard Graduate School of Education. Sa théorie validée par de nombreux chercheurs repose sur la distinction de 9 types d’intelligences différentes.




      Il met en avant que la définition de l'intelligence est variable en fonction de l’époque et de la société. Chaque individu dispose à sa naissance d’un groupe d’intelligences, dont chacun se développera selon un rythme qui lui est propre. L’apparition de certaines intelligences est manifeste dès le jeune âge, d’autres, comme les intelligences personnelles mettent plus de temps à mûrir. Le plus souvent la personne possède plusieurs types d'intelligence et une intelligence a tendance à dominer. C’est à partir de cette dominante que la personne appréhende le monde, ce qui explique la différenciation des humains. 


      Les différents types d'intelligence1. L’intelligence logico-mathématiqueC'est la …

      Gérer ses émotions - Episode 1

      De quoi va t-on parler ?De nos émotions !
      Nous sommes tous sujets à diverses émotions qui ponctuent notre quotidien. La plupart d'entre elles sont utiles et évoluent.
      Les périodes qui viennent de s'écouler n'ont pas forcément aider à ce que nos émotions soient agréables. Le confinement et le contexte incertain amplifient les désordres anxieux et peuvent provoquer des symptômes tels que de l'irritabilité, des insomnies, des difficultés de concentration, le sentiment d'indécision, la résignation… Chacun est confronté à de nombreuses sources de stress dans un contexte inconnu : la peur de l’infection pour soi même et ses proches, le manque d'informations claire et fiable associé à la désinformation, la frustration, l’ennui, la solitude…



      Et c’est normal !  Ne pas se sentir en pleine forme, ressentir des émotions désagréables, de l’anxiété, de l’impuissance, de la colère, de la tristesse... C'est normal.
      Nos habitudes, nos repères sont chamboulés, de nouveaux ont du…