Accéder au contenu principal

Quand faut-il rompre ?

Cette question se pose dans une relation à un moment donné, à savoir suis-je encore bien avec cette personne ?  Est-ce que je l'aime encore ? Dois-je rompre ou est-ce un moment passager ?
rompre séparation rupture hypnose, surmenage hypnose, Laurie Le Borgès, hypnotherapeute Paris 10, hypnose paris 10

Cette question n'a pas de réponse simple et évidente. Tout dépend de chaque personne. Chaque personne est unique, chaque relation l'est également.

Des conseils peuvent être tout de même être apportés pour vous permettre d'y voir plus clair et de prendre votre décision.


Conseils

1. Eviter de rompre pendant une crise

Un des premiers conseils est d'éviter de rompre au moment d'une crise forte, lorsque vous êtes en plein dans l'émotion. Pourquoi ? Pour plusieurs raisons :
  • On peut regretter ce choix. Sur le coup de la colère, on ne se contrôle plus très bien, on dit des choses parfois dures, violentes mais qui sont amplifiées par la colère et qui dont les conséquences peuvent être sans retour possible parfois.
  • On peut se quitter en étant rempli d'animosité, d'amertume, de rancunes. Le risque est de garder ces émotions négatives et donc ne pas réellement tourner la page sur cette ancienne relation. Si vous entamez une nouvelle relation, celle-ci a des chances de mal se passer, du fait de garder de nombreux restes négatifs de la précédente relation. La rupture a été faite sur le plan physique mais pas sur le plan psychologique.

Si vous laissez l'émotion redescendre, vous récupérez plus de lucidité pour analyser la situation, pour revoir les points positifs et négatifs de votre relation. Cela vous permet de faire un choix plus en accord avec vous même.


2. Protégez-vous si besoin

Protégez vous de la crise pour récupérer le moins possible l'émotionnel négatif. Certaines personnes vont prendre un peu de distance mentale et/ou physique pour faire le point, pour se recentrer sur soi, sur leurs besoins, leurs valeurs. Elles prennent le temps de réfléchir si les valeurs et les besoins primordiaux sont respectés. Si vous vous rendez compte que vous avez les principaux éléments importants pour vous dans votre relation (et cela doit être également le cas pour votre partenaire), il s'agit probablement d'une crise passagère. Et peut être qu'il serait bon de réfléchir à travailler sur avoir plus de souplesse, de communiquer sur vos différences, qui font partie inhérente à la vie de tout couple (et qu'une dispute de temps en temps ne fait pas de mal, au contraire, voir l'article sur le sujet : La place de la dispute dans un couple).  Si ce n'est pas le cas, que vous gagnerez plus en bien être  à ne plus être avec, la rupture peut être un des choix les plus pertinents.


3. Protégez vos enfants

Quand il y'a des enfants au milieu, les rancunes, l'animosité qu'ils peuvent voir peut être très perturbante pour eux. Si les disputes sont occasionnelles, cela ne provoque en général, pas de problème (il arrive aux enfants de se disputer entre eux même, ils connaissent déjà ces émotions). Par contre, quand les disputes deviennent récurrente, violente verbalement voir même physiquement, la rupture semble être la solution pour leur installer un nouveau cadre serein et apaisant pour leur permettre de s'épanouir.
Il est préférable de trouver le moyen d’être en bon terme pour éviter les situations de dénigrement, de dévalorisation de l'ex conjoint, très nocif pour le bien être des enfants.

L'article sur les comment gérer une rupture peut vous intéresser.
Lien : Rupture, séparation, divorce

4. Est-ce le signe d'une rupture ou le besoin de changer certaines choses ?

Cette question posée ne signifie pas forcément que l'histoire du couple est terminée. Nous évoluons tous au cours de notre vie. Certains de nos besoins changent. C'est pourquoi le sentiment d'écart entre nous et notre conjoint peut se faire ressentir.
Plusieurs éléments sont alors indispensables pour que le couple puisse continuer en recréant un nouveau équilibre. La communication, la bienveillance et la tolérance sont alors des éléments indispensables de la part des 2 personnes pour pouvoir réinstaller des bases solides. 


Si vous avez des difficultés à gérer vos émotions, à évacuer la colère, à laisser s'exprimer les ressentiments, à passer à autre chose, vous pouvez vous faire accompagner par un thérapeute : psychothérapie, thérapie cognitivo-comportementale, hypnothérapie...

En quoi l'hypnose aide ?

L'hypnose permet de travailler sur l'évacuation des émotions négatives et de retrouver confiance dans ses propres décisions. Sous hypnose, vous pouvez aussi plus facilement être à l'écoute de vous même, de vos besoins, de vos envies et de vos émotions et ainsi en travaillant avec certaines exercices de projection, vous projetez dans les différentes possibilités qui s'offrent à vous et avoir plus facilement accès à la réponse qui sera la meilleure pour vous.

Pour plus d'informations sur l'hypnose : www.hypnose-paris-10.com
Bien à vous,
Laurie Le Borgès
Hypnose Paris 10

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Gérer ses émotions - Episode 2

Gérer ses émotions n'est pas pour tous une tache aisée au quotidien.On peut avoir le sentiment d’être dans le flux continu du rythme de la vie, sans arriver à se poser, parfois emporté par le flux des émotions qui vont et viennent... colère, tristesse, peur, mais aussi de la joie ! :) 
Petit rappel de l'épisode 1 sur la gestion des émotions Vous avez pu voir dans le premier épisode de cette série d'articles consacrée à la gestion des émotions, comment repérer les émotions qui sont présentes et comment elles se manifestent dans votre corps (le lien de l'article : Gérer ses émotions - épisode 1). Cette toute première étape qui est primordiale et permet d’arrêter de fuir ou de rejeter ces émotions (qui honnêtement si ça fonctionnait, ça se saurait ;) 
Cette étape primordiale que nous avons précédemment vu est donc d'en prendre conscience et d'accepter la présence de nos ressentis et de nos émotions. Sans ces éléments, il est souvent difficile voir impossible de pouv…

Les différents types d'intelligence

Les différents types d'intelligence selon Howard Gardner
Howard Gardner est un psychologue, professeur en cognition et éducation à la Harvard Graduate School of Education. Sa théorie validée par de nombreux chercheurs repose sur la distinction de 9 types d’intelligences différentes.




Il met en avant que la définition de l'intelligence est variable en fonction de l’époque et de la société. Chaque individu dispose à sa naissance d’un groupe d’intelligences, dont chacun se développera selon un rythme qui lui est propre. L’apparition de certaines intelligences est manifeste dès le jeune âge, d’autres, comme les intelligences personnelles mettent plus de temps à mûrir. Le plus souvent la personne possède plusieurs types d'intelligence et une intelligence a tendance à dominer. C’est à partir de cette dominante que la personne appréhende le monde, ce qui explique la différenciation des humains. 


Les différents types d'intelligence1. L’intelligence logico-mathématiqueC'est la …

Gérer ses émotions - Episode 1

De quoi va t-on parler ?De nos émotions !
Nous sommes tous sujets à diverses émotions qui ponctuent notre quotidien. La plupart d'entre elles sont utiles et évoluent.
Les périodes qui viennent de s'écouler n'ont pas forcément aider à ce que nos émotions soient agréables. Le confinement et le contexte incertain amplifient les désordres anxieux et peuvent provoquer des symptômes tels que de l'irritabilité, des insomnies, des difficultés de concentration, le sentiment d'indécision, la résignation… Chacun est confronté à de nombreuses sources de stress dans un contexte inconnu : la peur de l’infection pour soi même et ses proches, le manque d'informations claire et fiable associé à la désinformation, la frustration, l’ennui, la solitude…



Et c’est normal !  Ne pas se sentir en pleine forme, ressentir des émotions désagréables, de l’anxiété, de l’impuissance, de la colère, de la tristesse... C'est normal.
Nos habitudes, nos repères sont chamboulés, de nouveaux ont du…