Accéder au contenu principal

Comment vivre avec des acouphènes ?

Ces bruits parasites sont considérés par un bon nombre de gens touchés comme insupportables. Ils sont vécut comme une agression.

Qu'est-ce qu'un acouphène ?

Certains acouphènes sont temporaires, d'autres sont permanents. Plusieurs causes ont été mises en évidence : la perte d'audition, les traumatismes sonores, les traumatismes pathologiques ou encore des traumatismes psychologiques. 

acouphene, mieux le vivre avec l'hypnose Laurie Le Borgès, hypnotherapeute Paris 10, hypnose paris 10

Les ressentis des acouphènes se présentent en général sous deux formes différentes : 
  • les acouphènes objectifs
  • les acouphènes subjectifs

Les premiers correspondent à l'entente de bruits internes de son propre corps : le son du battement du coeur qui est amplifié, la circulation sanguine...
Les seconds correspondent à des sifflements, des bourdonnements, des vrombissements... des bruits désagréables non réels.

Ils ne se manifestent pas tous à la même fréquence. Les bruits parasites peuvent être en continu, intermittents ou encore occasionnels.

Les différents types d'acouphènes 

Plusieurs acouphènes sont répertoriés :

1. La perte d'audition

La perte d'audition peut venir avec l'âge. Un bon nombre d'acouphènes sont liés à une perte auditive. Mais la réciproque n’est pas forcément le cas : les acouphènes ne provoquent ni n’aggravent une perte auditive.


2. Les traumatismes sonores

En raison d'une exposition sonore :
- prolongée : la musique écoutée de façon répétitive avec écouteurs/casques, assister régulièrement à des concerts sans protection auditive...
- en une seule fois : niveau sonore trop élevé, concert près des enceintes,...

Ces traumatismes sonores peuvent générer une perte d'audition. 

Quand l'acouphène persiste 24h après l’événement traumatique, il est nécessaire de consulter un médecin urgemment. 


3. Les traumatismes pathologiques

Différentes pathologies peuvent générer des acouphènes : les ottites moyennes à répétition, l’otospongiose, la maladie de ménière, des lésions de l’oreille interne, l’atteinte du nerf auditif...


4. Les traumatismes psychologiques

Contrairement aux idées reçues, des causes psychologiques peuvent être à l'origine de l’apparition d’acouphènes : un choc émotionnel, une période de stress importante, un mal-être...


En étudiant les acouphènes, les chercheurs ont découvert que dans un certain nombre d'acouphène, le système auditif n'était pas le seul impliqué dans le mécanisme. Les systèmes de la mémoire, des émotions, de la perception consciente sont également impliqués. La manière de percevoir les acouphènes, en connexion aux réactions émotionnelles comme l'agacement, la colère, la peur que ça perdure..., la difficulté à se détourner de ce bruit dérangeant... Tout ceci correspond à la propre perception du problème et à la manière dont la personne se focalise dessus.
Je prends l'exemple, certes moins douloureux et pourtant explicatif de notre mode de fonctionnement : lorsque vous regardez les enfants ou lorsque vous vous rappelez l'époque où vous en étiez un, au moment où ils chutent, ils se font mal, cette douleur engendre des larmes. Et d'un coup, leur attention est captée par quelque chose de très plaisant : un ami qui arrive avec un ballon de foot, un gâteau au chocolat, un papillon qui virevolte... ils oublient totalement la douleur qui est toujours là, la blessure n'ayant pas disparu en quelques secondes. Mais, notre esprit n'arrive pas à faire deux choses en même temps : être accaparé par la douleur et en même temps intéressé par la chose plaisante. Adulte nous utilisons beaucoup moins cette capacité que nous avions jeune. Ce qui est dommage puisque très utile au quotidien. 

Que faire ?

Il n'y aucune solution qui fonctionne dans l'absolu, tout va dépendre de chacun.
Différentes solutions ont apporté des résultats : 
  • le traitement de la surdité
  • les stimulations sonores
  • les médicaments divers 
  • mais aussi les thérapies alternatives dont l'hypnose.
L'hypnose va aider de différentes manières en fonction du type d'acouphène.
Pour ceux générés par un traumatisme sonore du type musique trop forte, un dommage physique a été provoqué. L'hypnose ne peut donc pas agir sur la partie physique. C'est le cas également pour les traumatismes pathologiques. Par contre, elle peut aider la personne à apprendre à défocaliser son attention des bruits parasites pour la refocaliser sur autre chose. Elle peut aussi aider à soulager des douleurs générées par l’acouphène telles que la crispation de la mâchoire, les tensions visuelles... ainsi que sur des conséquences psychologiques comme une plus grande irritabilité, une baisse de la concentration, une peur latente que ça s'amplifie, que ça gâche la vie...
Comme un enfant, imaginez à quel point la vie peut être tellement plus agréable, à chaque fois que quelque chose de désagréable surgit, votre esprit accepte son passage et puis naturellement vous ressentez que vous reportez toute votre attention sur les choses qui vous procurent du bien être.

Pour les acouphènes psychologiques, le travail va s'orienter sur les causes de l'acouphène. Pour pouvoir régler un problème à son origine, résoudre la cause permet d'avoir un impact sur les conséquences. 

Le nombre de séance est variable en fonction du type d'acouphène, des causes, et des conséquences que celui-ci à engendrer.
 

Pour plus d'informations sur l'hypnose : www.hypnose-paris-10.com
Bien à vous,
Laurie Le Borgès
Hypnose Paris 10

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Gérer ses émotions - Episode 2

Gérer ses émotions n'est pas pour tous une tache aisée au quotidien.On peut avoir le sentiment d’être dans le flux continu du rythme de la vie, sans arriver à se poser, parfois emporté par le flux des émotions qui vont et viennent... colère, tristesse, peur, mais aussi de la joie ! :) 
Petit rappel de l'épisode 1 sur la gestion des émotions Vous avez pu voir dans le premier épisode de cette série d'articles consacrée à la gestion des émotions, comment repérer les émotions qui sont présentes et comment elles se manifestent dans votre corps (le lien de l'article : Gérer ses émotions - épisode 1). Cette toute première étape qui est primordiale et permet d’arrêter de fuir ou de rejeter ces émotions (qui honnêtement si ça fonctionnait, ça se saurait ;) 
Cette étape primordiale que nous avons précédemment vu est donc d'en prendre conscience et d'accepter la présence de nos ressentis et de nos émotions. Sans ces éléments, il est souvent difficile voir impossible de pouv…

Les différents types d'intelligence

Les différents types d'intelligence selon Howard Gardner
Howard Gardner est un psychologue, professeur en cognition et éducation à la Harvard Graduate School of Education. Sa théorie validée par de nombreux chercheurs repose sur la distinction de 9 types d’intelligences différentes.




Il met en avant que la définition de l'intelligence est variable en fonction de l’époque et de la société. Chaque individu dispose à sa naissance d’un groupe d’intelligences, dont chacun se développera selon un rythme qui lui est propre. L’apparition de certaines intelligences est manifeste dès le jeune âge, d’autres, comme les intelligences personnelles mettent plus de temps à mûrir. Le plus souvent la personne possède plusieurs types d'intelligence et une intelligence a tendance à dominer. C’est à partir de cette dominante que la personne appréhende le monde, ce qui explique la différenciation des humains. 


Les différents types d'intelligence1. L’intelligence logico-mathématiqueC'est la …

Gérer ses émotions - Episode 1

De quoi va t-on parler ?De nos émotions !
Nous sommes tous sujets à diverses émotions qui ponctuent notre quotidien. La plupart d'entre elles sont utiles et évoluent.
Les périodes qui viennent de s'écouler n'ont pas forcément aider à ce que nos émotions soient agréables. Le confinement et le contexte incertain amplifient les désordres anxieux et peuvent provoquer des symptômes tels que de l'irritabilité, des insomnies, des difficultés de concentration, le sentiment d'indécision, la résignation… Chacun est confronté à de nombreuses sources de stress dans un contexte inconnu : la peur de l’infection pour soi même et ses proches, le manque d'informations claire et fiable associé à la désinformation, la frustration, l’ennui, la solitude…



Et c’est normal !  Ne pas se sentir en pleine forme, ressentir des émotions désagréables, de l’anxiété, de l’impuissance, de la colère, de la tristesse... C'est normal.
Nos habitudes, nos repères sont chamboulés, de nouveaux ont du…