Accéder au contenu principal

Comment vivre avec des acouphènes ?

Ces bruits parasites sont considérés par un bon nombre de gens touchés comme insupportables. Ils sont vécut comme une agression.

Les différents types d'acouphènes

La perte d'audition est une cause fréquente des acouphènes.
Les acouphènes touchent 10 à 20% de la population après 60 ans, souvent associés à la perte progressive d'audition, qui vient avec l'âge. Mais, pas seulement les plus de 60 ans. Certaines personnes plus jeunes sont également touchées, la plupart du temps en raison d'une exposition sonore prolongée ou trop forte : la musique écoutée avec le volume à fond de façon répétitive, assister à des concerts trop près des enceintes... sont des facteurs déclencheurs. Certains acouphènes sont temporaires.

acouphene, mieux le vivre avec l'hypnose Laurie Le Borgès, hypnotherapeute Paris 10, hypnose paris 10

Les ressentis des acouphènes se présentent en général sous deux formes différentes : 
  • les acouphènes objectifs
  • les acouphènes subjectifs

Les premiers correspondent à l'entente de bruits internes de son propre corps : le son du battement du coeur qui est amplifié, la circulation sanguine...
Les seconds correspondent à des sifflements, des bourdonnements, des vrombissements... des bruits désagréables non réels.

Ils ne se manifestent pas tous à la même fréquence. Les bruits parasites peuvent être en continu, intermittents ou encore occasionnels.

Quelle est la source du problème ? 

En étudiant les acouphènes, les chercheurs ont découvert que le système auditif n'est pas le seul impliqué dans le problème. Les systèmes de la mémoire, des émotions, de la perception consciente sont également impliqués. La manière de percevoir les acouphènes, en connexion aux réactions émotionnelles comme l'agacement, la colère, la peur que ça perdure..., la difficulté à se détourner de ce bruit dérangeant... Tout ceci correspond à la propre perception du problème et à la manière dont la personne se focalise dessus.
Je prends l'exemple, certes moins douloureux et pourtant explicatif de notre mode de fonctionnement : lorsque vous regardez les enfants ou lorsque vous vous rappelez l'époque où vous en étiez un, au moment où ils chutent, ils se font mal, cette douleur engendre des larmes. Et d'un coup, leur attention est captée par quelque chose de très plaisant : un ami qui arrive avec un ballon de foot, un gâteau au chocolat, un papillon qui virevolte... ils oublient totalement la douleur qui est toujours là, la blessure n'ayant pas disparu en quelques secondes. Mais, notre esprit n'arrive pas à faire deux choses en même temps : être accaparé par la douleur et en même temps intéressé par la chose plaisante. Adulte nous utilisons beaucoup moins cette capacité que nous avions jeune. Ce qui est dommage puisque très utile au quotidien. 

Que faire ?

Il n'y aucune solution qui fonctionne dans l'absolu. Tout dépend de chacun.
Différentes solutions ont apporté des résultats : 
  • traitement de la surdité
  • stimulations sonores
  • médicaments divers 
  • mais aussi les thérapies alternatives dont l'hypnose.
L'hypnose va aider de différentes manières en fonction du type d'acouphène.
Pour ceux générés par un traumatisme sonore du type musique trop forte, un dommage physique a été provoqué. L'hypnose ne peut donc pas agir sur le coté physique. Par contre, elle peut aider la personne à apprendre à défocaliser son attention des bruits parasites pour la refocaliser sur autre chose.

Pour les autres types d'acouphènes, le travail se fait sur le changement de perception par rapport à ses bruits parasites.

Comme un enfant, imaginez à quel point la vie peut être tellement plus agréable, à chaque fois que quelque chose de désagréable surgit, votre esprit accepte son passage et puis naturellement vous ressentez que vous reportez toute votre attention sur les choses qui vous procurent du bien être. 

Pour plus d'informations : www.hypnose-paris-10.com
Bien à vous,
Laurie Le Borgès

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Les différents types d'intelligence

Les différents types d'intelligence selon Howard Gardner
Howard Gardner est un psychologue, professeur en cognition et éducation à la Harvard Graduate School of Education. Sa théorie validée par de nombreux chercheurs repose sur la distinction de 9 types d’intelligences différentes.




Il met en avant que la définition de l'intelligence est variable en fonction de l’époque, de la société. Chaque individu dispose à sa naissance d’un groupe d’intelligences, dont chacun se développera selon un rythme qui lui est propre. L’apparition de certaines intelligences est manifeste dès le jeune âge, d’autres, comme les intelligences personnelles mettent plus de temps à mûrir. Le plus souvent la personne ossède plusieurs types d'intelligence et une intelligence a tendance à dominer. C’est à partir de cette dominante que la personne appréhende le monde, ce qui explique la différenciation des humains. 


Les différents types d'intelligence1. L’intelligence logico-mathématiqueC'est la cap…

Rupture, séparation, divorce

Une rupture amoureuse est une étape parfois très difficile à surmonter : peur de quitter son conjoint, de se retrouver seul(e), de blesser son partenaire, la peur d'une douleur, d'un chagrin insurmontable...
Mais, la rupture peut être l'occasion de revivre, de se retrouver et de recréer sa vie comme on le désire.

L'acceptation de la ruptureQue ce soit vous ou votre partenaire, ou d'un commun accord qui envisagez de mettre fin à la relation ou que le pas est déjà été franchi, la première étape consiste à accepter cette rupture.
Dans cette phase, plusieurs éléments doivent être acceptés pour pouvoir avancer :
- Accepter la part de ressentis émotionnels négatifs : tristesse, chagrin, douleur, culpabilité, angoisse... des émotions qui font partie de la phase de "deuil" de la relation. 
- Accepter également d'avoir besoin d'un peu de temps pour faire le deuil.
- C'est parfois plus difficile à accepter quand l'ex-conjoint(e) est parti(e) soudainement,…

Comment sortir de la fatigue générale ?

Fatigue et surmenage sont des maux quotidiens pour beaucoup de personne. Ce sont des maux tout à fait normaux lorsqu'ils sont passagers. Mais, sur du moyen/long terme, ce sont des sources de baisse de moral, de chute d'énergie, de perte d'envie... parfois dans des proportions très importantes. Sur du long terme, elles peuvent nuire grandement à la santé, au bien être et à l'épanouissement personnel et professionnel.


Quelles sont les manifestations ?La fatigue importante se manifeste la nuit de différentes manières en fonction des personnes :
- des difficultés à s'endormir, des insomnies, des nuits très agitées, de nombreux réveils pendant la nuit...
- des cauchemars répétitifs, des terreurs nocturnes...
- des nuits de sommeil très longues (qui dépassent les plus de 10 heures) et où le réveil est chaotique : la personne se sent épuisée, comme si elle n'avait pas dormi.

Le lendemain, le moral est en berne, la journée semble être une lourde tâche à accomplir, ce qui dé…