Accéder au contenu principal

Éliminez vos phobies

Phobie quand tu nous tiens

Peur panique de prendre l'avion ou de prendre un ascenseur, peur des serpents, des araignées, peur du vide, peur de l'eau, peur des grands espaces...
Les phobies sont nombreuses. Une phobie est une peur irrationnelle et en général démesurée par rapport au réel danger. Elle concerne aussi bien un objet, un animal, une situation.
Une phobie peut aussi être liée à un traumatisme vécu : un vol en avion s'est mal passé et vous avez eu peur de mourir, peur d’être abandonné(e) quand vous étiez petit(e) parce que vous vous êtes perdu(e) dans un magasin...

Selon le DSM-IV et le DSM-5, les phobies sont classées en quatre catégories : le trouble panique avec agoraphobie, l’agoraphobie sans trouble panique, les phobies spécifiques, et les phobies sociales. 

Distinction entre peur et phobie

Il est important de différencier une peur d'une phobie. Ci-dessous, vous trouverez un récapitulatif pour bien distinguer les deux :
CaractéristiquesPeurPhobie
Stimulus potentiellement dangereuxOuiNon
Conduites d'évitementNonOui
Réaction proportionnée au stimulusOuiNon
Raisonnement logiqueOuiNon
Contrôle volontaireOui / NonNon
Anxiété anticipéeOui / NonNon
DuréePonctuelleMaintenue

La phobie spécifique

La phobie spécifique est définie par une forte anxiété, causée par l'exposition à un objet ou à  une situation spécifique redoutés. La personne réagit la plupart du temps par un comportement d'évitement. La phobie spécifique est catégorisée en cinq sous-types :

- phobie liée aux animaux : elle est déclenchée par les animaux ou les insectes. Voir l'article sur la phobie des insectes
- phobie liée à la nature : elle est déclenchée par des éléments de l'environnement naturel tels les grands espaces, les orages, l'eau, les hauteurs... Voir l'article sur l'acrophobie ou la peur du vide
- phobie liée au sang / injection / accident : elle est déclenchée par la vue d'une seringue, du sang ou suite à la vue d'un accident. Voir l'article sur l'hématophobie ou la phobie du sang
- phobie liée à une situation : elle est déclenchée par une situation précise telle que l'avion, les tunnels, les ascenseurs, les ponts, conduire une voiture ou les endroits clos.
- autre type de phobie : elle est déclenchée par d'autres stimulus. Ces stimulus inclus la peur ou l'évitement de situations qui pourraient conduire à un étouffement, à vomir ou à contracter une maladie : la personne a peur d'être exposée à la maladie (qui est différent de l'hypocondrie, ou la personne est préoccupée par l'idée qu'elle a cette maladie).
Nous retrouvons également la phobie spatiale : la personne a peur de tomber si elle est éloignée d'un mur par exemple.

Quelles sont les caractéristiques de la phobie spécifique ?

Les caractéristiques de la phobie spécifique sont :

- une peur persistante et intense irraisonnée ou alors excessive. Elle est déclenchée par la présence ou l'anticipation de la confrontation à un objet ou une situation spécifique : prendre l'avion, se retrouver en hauteur ou en compagnie d'un animal, confronté à une injection ou un prélèvement, confronté au vomit...

- l'exposition à l'élément phobique provoque de manière quasi systématique une réaction anxieuse immédiate, soit par une attaque de panique reliée à la situation ou déclenchée par la situation.

- la personne admet le caractère excessif ou irrationnel de la peur.

- un comportement d'évitement de la situation phobogène.

- l'évitement, l'anticipation anxieuse, la souffrance dans la situation phobique perturbent, de manière importante, les habitudes de la personne. Les activités professionnelles et/ou les activités sociales, les relations avec autrui, sont fortement impactées. Avoir cette phobie est souvent source d'une forte souffrance.

L'agoraphobie


L'agoraphobie est fortement liée à la crise d’angoisse.
Elle amène à l’apparition subite, de manière isolée et temporaire, de la peur ou d'un puissant mal être. Ce mal être se manifeste dans les lieux  des contextes ou la personne se sent "coincée" physiquement ou psychologiquement et  elle a le sentiment qu'aucune aide ne peut être apportée. Entouré de monde, les agoraphobes ont tendance à ne pas se sentir bien.


Elle est souvent accompagnée de certains symptômes caractéristiques :
physiques : palpitations cardiaques, transpiration, tremblements, sensation d’étouffement /d’étranglement, oppression au niveau de la cage thoracique, nausées ou gênes abdominales
- psychologiques : sensation de perte de contrôle ou que l'on va devenir fou/folle, sentiment d’irréalité, altération de la perception de soi-même ou sensation de dépersonnalisation, penser que l’on va mourir

A plus grande échelle, l'agoraphobie peut porter préjudice à la personne sur le plan de la vie sociale : elle se renferme sur elle même, n'ose plus sortir... et le moral peut en pâtir. 

La phobie sociale

Les situations redoutées sont soit des situations d'interaction sociale comme se retrouver en public, manger en public, être en désaccord avec quelqu'un, parler à une personne incarnant l'autorité... ou soit des situations reliées à une performance : devoir faire un discours, passer un entretien d'embauche, parler en public...
Pour les personnes souffrant d'une phobie sociale, les interactions formelles sont plus angoissantes que les situations informelles.
La personne a peur d'être l'objet de l'attention des autres, d'être évaluée et mal jugée. Elle est également très attentive à elle même et a peur que son malaise se remarque, lorsqu'elle tremble, qu'elle rougit, que son rythme cardiaque s'accélère...et a peur qu'on se moque d'elle.

Si vous voulez aller plus loin, vous trouverez des articles sur différentes types de phobie dans les liens suivants :
eliminer phobie hypnose Laurie Le Borgès, hypnotherapeute Paris 10, hypnose paris 10

En quoi l'hypnose peut vous aider ?

L'hypnose travaille directement sur l’élément déclencheur qui suscite la montée de panique.
En éliminant la connexion entre cet élément déclencheur et l'automatisme de la réaction épidermique de panique, la personne retrouve petit à petit plus de tranquillité par rapport à son ancienne peur.
En général, il faut compter une séance pour se débarrasser d'une phobie simple. Pour une phobie reliée à un événement traumatique, il faut compter habituellement 2 à 3 séances.

C'est avec plaisir d'échanger si vous avez la moindre question. Retrouvez toutes les informations sur l'hypnose ainsi que mes coordonnées sur www.hypnose-paris-10.com

Bien à vous,
Laurie Le Borgès
Hypnose Paris 10



Bibliographie
- Psychomedia lien
- Cair info lien
- Livre Peurs, phobies et compulsions de Richard Bandler

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

La crise d’angoisse

L' attaque de panique , l' angoisse ou la crise d'angoisse viennent définir la même chose : un malaise psychique lié à de l’inquiétude extrême, la peur d'un danger proche combiné à un sentiment d’impuissance. C'est un signal d'alarme . Mais par rapport à quoi ? La réponse n'est pas  toujours si évidente que cela. A ne pas confondre avec le stress, l'anxiété, le trouble anxieux, pour plus d'informations sur les différences, veuillez trouver l'article détaillé via ce lien : stress, anxiété, trouble anxieux Elle peut être une réaction à une peur importante ou bien "dans une période chargée émotionnellement ". Il peut s’agir  d’un mal-être, de  questionnements qui ne trouvent pas de réponses, ça peut être par rapport à l'avenir, à une rupture, à un licenciement, à  un changement de lieu de vie, de travail,  etc… il peut s'agir également d'une  accumulation d'émotions négatives et la dernière qui arriv

Trouble du sommeil, insomnie, cauchemar...

Comment se caractérise les troubles du sommeil ? Les troubles du sommeil, les insomnies peuvent se traduire de diverses façons : difficultés à s’endormir, réveils nocturnes prolongés ou réveils trop précoces ou encore des cauchemars … Ces troubles sont souvent liés au stress , à l'anxiété, à la nervosité... L’insomnie peut à long terme avoir des conséquences importantes sur le bien-être. En effet bien dormir est primordial afin de se sentir de bonne humeur , avoir de l' énergie et avoir une bonne santé sur le long terme. Durant le sommeil, plusieurs processus physiologiques sont à l'œuvre : les tissus du foie et des muscles se régénèrent, le système immunitaire se regénère également, la mémoire se renforce, etc... Le cerveau évacue les « déchets » grâce aux antioxydants. 2 types d’insomnie sont définies: - l’insomnie passagère : elle fait suite à une situation ponctuelle, en général, facilement identifiable : du stress au travail, une séparation, etc.. Ce

Les problèmes de peau

La peau est au contact de tout et est utilisée en continu dans notre vie quotidienne. Elle ressent tout, absorbe tout et capte tout afin d'informer notre cerveau. Elle est aussi bien l'enveloppe protectrice du corps que l'organe du sens et du toucher. C'est une barrière qui permet  de protéger et préserver l'organisme : elle protège des infections, des blessures, des rayons solaires...  Elle permet de savoir s'il y a un danger : lorsqu'on met la main sur une plaque brûlante, le message est envoyé directement à notre cerveau pour annoncer une douleur, signe de douleur et ainsi retirer rapidement notre main. Mais, elle permet aussi de recevoir les signes de tendresse ou encore de la douceur... c'est pourquoi beaucoup de personnes sont adeptes des massages car notre peau préfère les caresses.   Les découvertes sur les liens entre la peau et le cerveau sont récentes et les recherches sur le sujet se font au sein d’une même discipline : la