Accéder au contenu principal

Hypnose et efficacité thérapeutique

L'efficacité de l'hypnose

L'hypnose est de plus en plus utilisée, dans le domaine hospitalier concernant les anesthésies, les accouchements, la gestion de la douleur..., chez certains dentistes mais aussi dans le domaine psychothérapeutique.
efficacité thérapeutique hypnose, Laurie Le Borgès hypnotherapeute paris 10, hypnose paris 10

Qu'est-ce que l'état hypnotique ?

Plusieurs publications ont permis de donner plus d'explications sur le fonctionnement du cerveau plongé en état hypnotique et de mettre en évidence que certains réseaux neuronaux changent de dynamique.
Il a ainsi été démontrer que cet état ne correspond ni à un état d'éveil, ni à un état de sommeil, et ce n'est pas non plus un état de méditation
La définition de l'état d'hypnose est multiple :
- "la seule chose certaine, c'est qu'il existe chez les sujets hypnotisés ou impressionnables à la suggestion une aptitude particulière à transformer l'idée reçue en acte", Hippolyte Bernheim (professeur de médecine et neurologue français, connu pour son impact dans le cadre de l'histoire de l'hypnose et de la psychothérapie).
- Selon Pavlov, il correspond à un état intermédiaire entre la veille et le sommeil. 
- Selon le petit Larousse, c'est "un état de conscience particulier, entre la veille et le sommeil, provoqué par la suggestion".
- Selon Erickson, "c'est un état de conscience particulier qui privilégie le
fonctionnement inconscient par rapport au fonctionnement conscient » et « c'est un état
de conscience dans lequel vous présentez à votre sujet une communication, avec une
compréhension et des idées, pour lui permettre d’utiliser cette compréhension et ces
idées à l’intérieur de son propre répertoire d’apprentissages ».
C'est un processus d'immersion dans un état modifié de conscience, où la perception et la notion du temps ainsi que le jugement et l'appréciation des éléments peuvent être modifiés.

Qu'est-ce qui se passe dans cet état modifié de conscience ?

Trois grands réseaux cérébraux sont complètement reconfigurés en état hypnotique : 
- le contrôle exécutif, qui permet de focaliser son attention 
- le réseau de saillance, nécessaire pour sélectionner les éléments pertinents en vue d'une action 
- le mode par défaut qui s'enclenche quand notre esprit s'évade.

Cette reconfiguration entraîne plusieurs éléments :
- Un détachement vis-à-vis de ses actions
L' activité entre le cortex préfrontal dorsolatéral (réseau du contrôle exécutif) et le cortex cingulaire postérieur (réseau du mode par défaut) est diminuée. Cela implique une perte du sens critique et un détachement vis-à-vis de soi-même et de ses propres actions.

- Une attention fortement focalisée
Le niveau de connexion entre l'insula (réseau en lien avec les sensations corporelles intérieures) et le cortex préfrontal dorsolatéral (réseau du contrôle exécutif) augmente. Le mental se focalise sur les sensations internes, les fonctions corporelles, les émotions... ce qui permet d'amener à la relaxation.

- La création d'une "bulle intérieure"
L'activité du cortex cingulaire antérieur (qui fait le tri dans les informations) diminue. Une perte de contact notamment avec le milieu extérieur. Les émotions désagréables s'éloignent et en même temps, une ouverture à la suggestion se fait.

Comment parvient-on à cet état hypnotique ?

Plusieurs phases se distinguent :
- La phase d'induction
Cette phase créée des modifications de perception. Elle peut être plus ou moins rapide à créer, en fonction de chaque personne. Ces modifications de perception permet de lâcher une forme de rigidité mentale. C'est une phase induisant la relaxation tout en provoquant une confusion.

- La phase de transe
Il existe différentes techniques d’hypnose, différentes méthodes en fonction des problématiques. Le thérapeute va chercher à adapter les outils, les techniques à la problématique de la personne et à ce qu’il a déterminé du mode de fonctionnement de la personne dans la première étape de la séance.
La personne reste consciente, elle peut donc intervenir et interagir. Il est également possible pour la personne accompagnée de participer, de parler pour aider dans l'avancement du travail de changement.

- La phase de sortie
Tout simplement, l’accompagnant va aider la personne à revenir progressivement à son rythme dans un état de conscience normal pour qu’elle puisse reprendre ses activités, la suite de sa journée en se sentant bien.

Les différents approches de l'hypnose thérapeutique

L'hypnose peut être appliquée à différents domaines notamment antalgique, sédative, et psychothérapeutique.

Dans le milieu hospitalier, on distingue :
- L’hypnoanalgésie : correspond à l’utilisation de l’hypnose comme méthode antalgique.
- L’hypnosédation : elle a pour but d’amplifier les ressources d’anxiolyse et d’analgésie en combinant hypnose et sédation consciente intraveineuse.

Concernant l'hypnose thérapeutique, plusieurs courants existent : 

- L’hypnose classique et semi-traditionnelle
L’hypnose classique a été la première manière de pratiquer l’hypnose et est caractérisée par un aspect autoritaire et directif.

- L’hypnose humaniste
L’hypnose humaniste s'adresse également à la conscience supérieure de la personne et agit ainsi en pleine conscience.

- La nouvelle hypnose
La nouvelle hypnose se veut respectueuse de l’individu, c'est à personne qui fait la séance qui choisi elle-même, son évolution et ses objectifs. Elle apprend l'auto hypnose pour être autonome dès que possible. 

- L’hypnose ericksonienne
L’hypnose ericksonienne provient de la pratique du docteur Milton Erickson. Elle se caractérise par une pratique souple de l’hypnose, indirecte et non dirigiste. Lors d’un séance d’hypnose ericksonienne, le thérapeute fait en sorte que conscient et inconscient travaillent ensemble pour résoudre la problématique de la personne.
De nombreux courants modernes se sont crées en s'inspirant de l'hypnose ericksonienne : la thérapie familiale, la thérapie systémique ou encore la PNL (Programmation Neuro-Linguistique).

L'hypnose utilisée dans le domaine thérapeutique peut aider dans des problématiques variées telles que l'anxiété, la confiance en soi, les phobies, les troubles du sommeil, les compulsions alimentaires, la gestion du poids...

Pour en savoir plus sur les idées reçues sur l'hypnose, vous trouverez un article sur le sujet : ici

C'est avec plaisir d'échanger si vous avez la moindre question. Retrouvez toutes les informations sur l'hypnose ainsi que mes coordonnées sur www.hypnose-paris-10.com

Bien à vous,

Laurie Le Borgès
Hypnose Paris 10


Bibliographie 
Inserm lien
Sciences et vie lien

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

La crise d’angoisse

L' attaque de panique , l' angoisse ou la crise d'angoisse viennent définir la même chose : un malaise psychique lié à de l’inquiétude extrême, la peur d'un danger proche combiné à un sentiment d’impuissance. C'est un signal d'alarme . Mais par rapport à quoi ? La réponse n'est pas  toujours si évidente que cela. A ne pas confondre avec le stress, l'anxiété, le trouble anxieux, pour plus d'informations sur les différences, veuillez trouver l'article détaillé via ce lien : stress, anxiété, trouble anxieux Elle peut être une réaction à une peur importante ou bien "dans une période chargée émotionnellement ". Il peut s’agir  d’un mal-être, de  questionnements qui ne trouvent pas de réponses, ça peut être par rapport à l'avenir, à une rupture, à un licenciement, à  un changement de lieu de vie, de travail,  etc… il peut s'agir également d'une  accumulation d'émotions négatives et la dernière qui arriv

Trouble du sommeil, insomnie, cauchemar...

Comment se caractérise les troubles du sommeil ? Les troubles du sommeil, les insomnies peuvent se traduire de diverses façons : difficultés à s’endormir, réveils nocturnes prolongés ou réveils trop précoces ou encore des cauchemars … Ces troubles sont souvent liés au stress , à l'anxiété, à la nervosité... L’insomnie peut à long terme avoir des conséquences importantes sur le bien-être. En effet bien dormir est primordial afin de se sentir de bonne humeur , avoir de l' énergie et avoir une bonne santé sur le long terme. Durant le sommeil, plusieurs processus physiologiques sont à l'œuvre : les tissus du foie et des muscles se régénèrent, le système immunitaire se regénère également, la mémoire se renforce, etc... Le cerveau évacue les « déchets » grâce aux antioxydants. 2 types d’insomnie sont définies: - l’insomnie passagère : elle fait suite à une situation ponctuelle, en général, facilement identifiable : du stress au travail, une séparation, etc.. Ce

Les problèmes de peau

La peau est au contact de tout et est utilisée en continu dans notre vie quotidienne. Elle ressent tout, absorbe tout et capte tout afin d'informer notre cerveau. Elle est aussi bien l'enveloppe protectrice du corps que l'organe du sens et du toucher. C'est une barrière qui permet  de protéger et préserver l'organisme : elle protège des infections, des blessures, des rayons solaires...  Elle permet de savoir s'il y a un danger : lorsqu'on met la main sur une plaque brûlante, le message est envoyé directement à notre cerveau pour annoncer une douleur, signe de douleur et ainsi retirer rapidement notre main. Mais, elle permet aussi de recevoir les signes de tendresse ou encore de la douceur... c'est pourquoi beaucoup de personnes sont adeptes des massages car notre peau préfère les caresses.   Les découvertes sur les liens entre la peau et le cerveau sont récentes et les recherches sur le sujet se font au sein d’une même discipline : la