Accéder au contenu principal

Les différents maux de tête, migraine

Maux de tête, migraines...


Des milliers de personnes sont souvent sujets aux maux de tête ou céphalées. D'autres personnes souffrent également de migraines. Si les douleurs reviennent régulièrement, on parle alors de migraine. Les femmes sont plus touchées que les hommes par les migraines.
Plus ou moins fortes, de durée variable, ces douleurs peuvent être très handicapantes dans la vie quotidienne.

maux de tête hypnose Laurie Le Borgès, hypnotherapeute Paris 10, hypnose paris 10






Les symptômes 

Les principaux symptômes sont les suivants : 
- des douleurs
- des nausées, des vomissements
- la vision floue

La douleur ne se retrouve pas toujours au même endroit, en fonction du type de céphalée. 

Un maux de tête ou céphalée signifie une douleur ressentie au niveau de la boîte crânienne. On distingue alors :
1. les maux de tête "primaires". Ils incluent :
- les céphalées de tension : la douleur est autour de la tête, avec une impression d'être pris comme dans un étau et irradie parfois dans le cou. Les céphalées de tension sont les plus courantes et les moins douloureuses. 

- les migraines qui sont récurrentes et se manifestent par crises. La douleur est unilatérale et similaire à un battement dans la même zone. Les migraines peuvent nuire à la qualité de vie. La plupart du temps, elles sont reliées à une situation de stress, à de la fatigue, à une une tension musculaire, à un effort physique intense... Elles peuvent durer de quelques heures à plusieurs jours. 
Des auras peuvent se manifester parfois avant la migraine, de nature variable :
- visuelle : vision floue, taches devant les yeux. L'aura visuel est le plus courant
-  sensitive : fourmillements, picotements au niveau des bras, autour ou à l'intérieur de la bouche
- aphasique : troubles du langage avec des difficultés à trouver les bons mots


- l'algie vasculaire de la face. Elle est rare et se caractérise par des crises de douleurs lancinantes, très intenses, localisées d'un seul côté du visage, en général, à proximité d'un œil. 


2. les maux de tête "secondaires" peuvent être dus à un dysfonctionnement bénin (sinusite, infection virale) ou plus grave (hypertension artérielle, tumeur cérébrale).


Les causes 

De nombreux facteurs peuvent etre en cause dans le déclenchement de maux de tête :
- des facteurs génétiques, notamment pour les migraines
- des problèmes de santé : hypertension, une infection ORL, une sinusite, des troubles de la vision, des problèmes hormonaux, un problème dentaire...
- des facteurs psychologiques : stress, tensions professionnelles et/ou personnelles, surmenage, burn out, dépression.... 
- un changement de rythme : surmenage ou effort physique inhabituel suivi d'un relâchement, le moment des vacances... La migraine du weekend se déclenche après une semaine de travail et de tensions nerveuses et arrive au moment du relâchement 
- la prise de médicaments : une prise trop importante ou trop régulière de médicaments contre les céphalées peut entrainer leur apparition


Des facteurs peuvent déclencher ou aggraver les céphalées, comme certains aliments : fromage, chocolat, alcool... ou encore le manque de sommeil, écouter de la musique trop fort...

Quelles sont les solutions face aux céphalées ?

La première étape indispensable est un diagnostic médical chez votre médecin généraliste.
Si un traitement est prescrit, il est primordial de le prendre.

Pour effectuer un diagnostic précis des raisons de ces céphalées, le médecin procède à une analyse détaillée de comment se caractérise vos céphalées, à quelle fréquence se présentent-elles, quels sont les symptômes physiques, leur intensité... 
En ce qui concerne les migraines, la prise d'anti-inflammatoires non stéroïdiens est souvent prescrite. Un traitement de fond peut être proposé si les crises sont trop régulières et contraignantes dans la vie quotidienne, c'est à dire plus de trois à quatre fois par mois et durent plus de 24 heures.
Eviter l'auto médication qui peut, par mauvais dosage, générer des céphalées. 


L'hypnose est là en complémentarité, à 2 niveaux différents :
- pour les céphalées qui sont de l'ordre psychosomatique, nous travaillons directement sur les origines psychologiques.
- sur les autres types de céphalées, l'hypnose peut aider dans la gestion de la douleur, pour vivre mieux. Vous trouverez un article sur la gestion de la douleur : lien
Ce travail prend en général quelques séances.  

L'article ci-dessous explique comment vous pouvez soigner les migraines au naturel : lien


Cet article est proposé par Laurie Le Borgès, hypnothérapeute, qui n'est ni médecin, ni psychologue, ni psychiatre, ni psychothérapeute. Il n'y a donc pas de diagnostics, de soins ou de guérisons. Ces pages sont données dans le cadre d'une démarche de bien-être à l'exclusion de tout objectif médical (ou paramédical) et ne peuvent en aucun cas se substituer à un avis médical. Elles ne dispensent en aucun cas de consulter un professionnel de la santé, chaque fois que cela est nécessaire. Seul un médecin est habilité à poser des diagnostics, prescrire, modifier ou supprimer tout traitement médical. Toute question relevant du domaine médical est à poser à votre médecin traitant.

C'est avec plaisir d'échanger si vous avez la moindre question. Retrouvez toutes les informations sur l'hypnose ainsi que mes coordonnées sur www.hypnose-paris-10.com

Bien à vous,
Laurie Le Borgès
Hypnose Paris 10



Bibliographie 
- Santé Journal des Femmes lien
- Doctissimo lien

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Gérer ses émotions - Episode 2

Gérer ses émotions n'est pas pour tous une tache aisée au quotidien. On peut avoir le sentiment d’être dans le flux continu du rythme de la vie, sans arriver à se poser, parfois emporté par le flux des émotions qui vont et viennent... colère, tristesse, peur, mais aussi de la joie ! :)  Petit rappel de l'épisode 1 sur la gestion des émotions  Vous avez pu voir dans le premier épisode de cette série d'articles consacrée à la gestion des émotions, comment repérer les émotions qui sont présentes et comment elles se manifestent dans votre corps (le lien de l'article : Gérer ses émotions - épisode 1 ).  Cette toute première étape qui est primordiale et permet d’arrêter de fuir ou de rejeter ces émotions (qui honnêtement si ça fonctionnait, ça se saurait ;)  Cette étape primordiale que nous avons précédemment vu est donc d'en prendre conscience et d'accepter la présence de nos ressentis et de nos émotions.  Sans ces éléments, il est souvent difficile

Différence entre séance d'hypnose en ligne et séance au cabinet

Vous êtes bloqué à la maison ? Vous habitez loin du cabinet ? Vous êtes  géographiquement isolé, sans praticien d'hypnose à proximité ou vivez à l'étranger ? Vous avez des problèmes physiques ne vous permettant pas de vous déplacer facilement ? Vous  êtes inquiet de faire une  première séance d'hypnose ? Vous  êtes  réservé ? Vous êtes agoraphobe ? Les séances d'hypnothérapie en ligne sont plus utilisés qu'il n'y parait,  pour différentes raisons  et fonctionnent tout aussi bien. Une séance d'hypnose en ligne se déroule de la même façon qu’une séance au cabinet en présence physique. La différence est que vous n’êtes pas au cabinet mais installé(e) confortablement chez vous .  La rencontre va s’établir selon les mêmes critères et avec les mêmes objectifs. L'usage des séances en ligne peut se faire uniquement en vidéo tout le long de l'accompagnement, ou peut être utilisé occasionnellement entre 2 séances au cabinet. Est-ce que ce

Gérer ses émotions - Episode 1

De quoi va t-on parler ? De nos émotions ! Nous sommes tous sujets à diverses émotions qui ponctuent notre quotidien. La plupart d'entre elles sont utiles et évoluent. Les périodes qui viennent de s'écouler n'ont pas forcément aider à ce que nos émotions soient agréables. Le confinement et le contexte incertain amplifient les désordres anxieux et peuvent provoquer des symptômes tels que de l'irritabilité, des insomnies, des difficultés de concentration, le sentiment d'indécision, la résignation… Chacun est confronté à de nombreuses sources de stress dans un contexte inconnu : la peur de l’infection pour soi même et ses proches, le manque d'informations claire et fiable associé à la désinformation, la frustration, l’ennui, la solitude… Et c’est normal !  Ne pas se sentir en pleine forme, ressentir des émotions désagréables, de l’anxiété, de l’impuissance, de la colère, de la tristesse... C'est normal. Nos habitudes, nos re