Accéder au contenu principal

Les différents maux de tête, migraine

Maux de tête, migraines...


Des milliers de personnes sont souvent sujets aux maux de tête ou céphalées. D'autres personnes souffrent également de migraines. Si les douleurs reviennent régulièrement, on parle alors de migraine. Les femmes sont plus touchées que les hommes par les migraines.
Plus ou moins fortes, de durée variable, ces douleurs peuvent être très handicapantes dans la vie quotidienne.

maux de tête hypnose Laurie Le Borgès, hypnotherapeute Paris 10, hypnose paris 10






Les symptômes 

Les principaux symptômes sont les suivants : 
- des douleurs
- des nausées, des vomissements
- la vision floue

La douleur ne se retrouve pas toujours au même endroit, en fonction du type de céphalée. 

Un maux de tête ou céphalée signifie une douleur ressentie au niveau de la boîte crânienne. On distingue alors :
1. les maux de tête "primaires". Ils incluent :
- les céphalées de tension : la douleur est autour de la tête, avec une impression d'être pris comme dans un étau et irradie parfois dans le cou. Les céphalées de tension sont les plus courantes et les moins douloureuses. 

- les migraines qui sont récurrentes et se manifestent par crises. La douleur est unilatérale et similaire à un battement dans la même zone. Les migraines peuvent nuire à la qualité de vie. La plupart du temps, elles sont reliées à une situation de stress, à de la fatigue, à une une tension musculaire, à un effort physique intense... Elles peuvent durer de quelques heures à plusieurs jours. 
Des auras peuvent se manifester parfois avant la migraine, de nature variable :
- visuelle : vision floue, taches devant les yeux. L'aura visuel est le plus courant
-  sensitive : fourmillements, picotements au niveau des bras, autour ou à l'intérieur de la bouche
- aphasique : troubles du langage avec des difficultés à trouver les bons mots


- l'algie vasculaire de la face. Elle est rare et se caractérise par des crises de douleurs lancinantes, très intenses, localisées d'un seul côté du visage, en général, à proximité d'un œil. 


2. les maux de tête "secondaires" peuvent être dus à un dysfonctionnement bénin (sinusite, infection virale) ou plus grave (hypertension artérielle, tumeur cérébrale).


Les causes 

De nombreux facteurs peuvent etre en cause dans le déclenchement de maux de tête :
- des facteurs génétiques, notamment pour les migraines
- des problèmes de santé : hypertension, une infection ORL, une sinusite, des troubles de la vision, des problèmes hormonaux, un problème dentaire...
- des facteurs psychologiques : stress, tensions professionnelles et/ou personnelles, surmenage, burn out, dépression.... 
- un changement de rythme : surmenage ou effort physique inhabituel suivi d'un relâchement, le moment des vacances... La migraine du weekend se déclenche après une semaine de travail et de tensions nerveuses et arrive au moment du relâchement 
- la prise de médicaments : une prise trop importante ou trop régulière de médicaments contre les céphalées peut entrainer leur apparition


Des facteurs peuvent déclencher ou aggraver les céphalées, comme certains aliments : fromage, chocolat, alcool... ou encore le manque de sommeil, écouter de la musique trop fort...

Quelles sont les solutions face aux céphalées ?

La première étape indispensable est un diagnostic médical chez votre médecin généraliste.
Si un traitement est prescrit, il est primordial de le prendre.

Pour effectuer un diagnostic précis des raisons de ces céphalées, le médecin procède à une analyse détaillée de comment se caractérise vos céphalées, à quelle fréquence se présentent-elles, quels sont les symptômes physiques, leur intensité... 
En ce qui concerne les migraines, la prise d'anti-inflammatoires non stéroïdiens est souvent prescrite. Un traitement de fond peut être proposé si les crises sont trop régulières et contraignantes dans la vie quotidienne, c'est à dire plus de trois à quatre fois par mois et durent plus de 24 heures.
Eviter l'auto médication qui peut, par mauvais dosage, générer des céphalées. 


L'hypnose est là en complémentarité, à 2 niveaux différents :
- pour les céphalées qui sont de l'ordre psychosomatique, nous travaillons directement sur les origines psychologiques.
- sur les autres types de céphalées, l'hypnose peut aider dans la gestion de la douleur, pour vivre mieux. Vous trouverez un article sur la gestion de la douleur : lien
Ce travail prend en général quelques séances.  

L'article ci-dessous explique comment vous pouvez soigner les migraines au naturel : lien


Cet article est proposé par Laurie Le Borgès, hypnothérapeute, qui n'est ni médecin, ni psychologue, ni psychiatre, ni psychothérapeute. Il n'y a donc pas de diagnostics, de soins ou de guérisons. Ces pages sont données dans le cadre d'une démarche de bien-être à l'exclusion de tout objectif médical (ou paramédical) et ne peuvent en aucun cas se substituer à un avis médical. Elles ne dispensent en aucun cas de consulter un professionnel de la santé, chaque fois que cela est nécessaire. Seul un médecin est habilité à poser des diagnostics, prescrire, modifier ou supprimer tout traitement médical. Toute question relevant du domaine médical est à poser à votre médecin traitant.

C'est avec plaisir d'échanger si vous avez la moindre question. Retrouvez toutes les informations sur l'hypnose ainsi que mes coordonnées sur www.hypnose-paris-10.com

Bien à vous,
Laurie Le Borgès
Hypnose Paris 10



Bibliographie 
- Santé Journal des Femmes lien
- Doctissimo lien

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

La crise d’angoisse

L' attaque de panique , l' angoisse ou la crise d'angoisse viennent définir la même chose : un malaise psychique lié à de l’inquiétude extrême, la peur d'un danger proche combiné à un sentiment d’impuissance. C'est un signal d'alarme . Mais par rapport à quoi ? La réponse n'est pas  toujours si évidente que cela. A ne pas confondre avec le stress, l'anxiété, le trouble anxieux, pour plus d'informations sur les différences, veuillez trouver l'article détaillé via ce lien : stress, anxiété, trouble anxieux Elle peut être une réaction à une peur importante ou bien "dans une période chargée émotionnellement ". Il peut s’agir  d’un mal-être, de  questionnements qui ne trouvent pas de réponses, ça peut être par rapport à l'avenir, à une rupture, à un licenciement, à  un changement de lieu de vie, de travail,  etc… il peut s'agir également d'une  accumulation d'émotions négatives et la dernière qui arriv

Trouble du sommeil, insomnie, cauchemar...

Comment se caractérise les troubles du sommeil ? Les troubles du sommeil, les insomnies peuvent se traduire de diverses façons : difficultés à s’endormir, réveils nocturnes prolongés ou réveils trop précoces ou encore des cauchemars … Ces troubles sont souvent liés au stress , à l'anxiété, à la nervosité... L’insomnie peut à long terme avoir des conséquences importantes sur le bien-être. En effet bien dormir est primordial afin de se sentir de bonne humeur , avoir de l' énergie et avoir une bonne santé sur le long terme. Durant le sommeil, plusieurs processus physiologiques sont à l'œuvre : les tissus du foie et des muscles se régénèrent, le système immunitaire se regénère également, la mémoire se renforce, etc... Le cerveau évacue les « déchets » grâce aux antioxydants. 2 types d’insomnie sont définies: - l’insomnie passagère : elle fait suite à une situation ponctuelle, en général, facilement identifiable : du stress au travail, une séparation, etc.. Ce

Les problèmes de peau

La peau est au contact de tout et est utilisée en continu dans notre vie quotidienne. Elle ressent tout, absorbe tout et capte tout afin d'informer notre cerveau. Elle est aussi bien l'enveloppe protectrice du corps que l'organe du sens et du toucher. C'est une barrière qui permet  de protéger et préserver l'organisme : elle protège des infections, des blessures, des rayons solaires...  Elle permet de savoir s'il y a un danger : lorsqu'on met la main sur une plaque brûlante, le message est envoyé directement à notre cerveau pour annoncer une douleur, signe de douleur et ainsi retirer rapidement notre main. Mais, elle permet aussi de recevoir les signes de tendresse ou encore de la douceur... c'est pourquoi beaucoup de personnes sont adeptes des massages car notre peau préfère les caresses.   Les découvertes sur les liens entre la peau et le cerveau sont récentes et les recherches sur le sujet se font au sein d’une même discipline : la