Accéder au contenu principal

Peur de prendre la parole en public

74% de la population déclare avoir une angoisse à parler en public (National Institute of Mental Health). La peur de prendre la parole en public ou glossophobie est l’angoisse la plus partagée et peut dans certains cas devenir un réel handicap, et la source d'un fort stress : elle peut constituée un obstacle à une promotion, au bon déroulement de la carrière professionnel ou des affaires. La majorité des personnes ont besoin de s'exprimer face à un public surtout dans l'univers professionnel : une réunion, présenter son travail, une conférence, une vidéo sur les réseaux sociaux... et plus la personne a de responsabilités dans une organisation, plus elle a besoin de s’exprimer devant des groupes que se soit pour former, informer, convaincre, motiver ou encore négocier…
Cela peut toucher aussi la sphère privée et empêcher par exemple la personne de s'exprimer dès qu'elle est dans un groupe ou qu'elle rencontre de nouvelles personnes.


Avoir un peu peur est tout à fait normal, il y a le bon stress et le mauvais stress, qui sont à distinguer. 
Dans le bon stress, on a celui qui permet d'aller chercher ses ressources, de se donner les moyens de donner le meilleur de soi même... Dans le mauvais stress, on a celui qui paralyse, celui qui diminue les capacités de la personne, qui lui fait perdre ses moyens. 

Les symptômes

La voix qui tremble, un nœud à l’estomac, le rouge aux joues, … Prendre la parole en public est une épreuve pour certains d’entre nous, parce que le manque de confiance en soi et en ses capacités d’y arriver provoquent un blocage. La timidité et le manque d’assurance, la nervosité vous envahissent et il peut arriver de rester tétanisés, de perdre ses moyens, de bafouiller, d'avoir des trous de mémoire.... et physiquement cela peut se traduire par un sentiment de panique, des nausées, des tremblements, les jambes fébriles, la bouche sèche, l'augmentation du rythme cardiaque, etc...

                                   peur de prendre la parole en public et hypnose Laurie Le Borgès, hypnotherapeute Paris 10, hypnose paris 10

La simple idée de se lever devant un public et de prendre la parole suffit souvent à déclencher les symptômes de l’angoisse.

Vous trouverez également un article sur les crises d'angoisse : lien

Les causes

Plusieurs raisons sont évoquées :
- les facteurs génétiques, biologiques
- les facteurs environnementaux. En ayant grandit avec un entourage qui a peur de parler en public, on peut avoir suivi le même schéma.  
- les facteurs psychologiques. Certaines phobies commencent dès l'enfance ou l'adolescence : une mauvaise expérience lors du passage au tableau devant la classe, faire face au regard, au jugement des autres, un épisode considéré comme gênant, honteux... 
Elle peut survenir à la suite d'une invitation à parler en public sans préparation préalable. Si l'intervention ne s'est pas bien déroulée, la crainte de parler en public peut surgir de nouveau.
C'est alors qu'on développe des peurs :
- peur d'avoir des trous de mémoire
- peur d'être confus, de bégayer, de ne pas trouver ses mots
- peur de ne pas connaitre assez son sujet, d'être face à un public ayant plus de connaissances sur le sujet
- peur de ne pas savoir quoi répondre
- peur d'avoir l'air bête, d'être jugé
- peur de ne pas capter son public
- peur de paniquer

Tout dépend de la pression que la personne se met, de l'importance qu'elle accorde à la réussite de cette prise de parole. Quand le discours intérieur se nourrit de phrases telles que tu ne vas pas être à la hauteur, tu es nul(le), tu n'es pas capable..., la confiance et l'estime de soi s'effilochent et engendrent une peur accrue de la prise de parole.    

Trouver des solutions pour remédier à cette peur 

Des éléments sont indispensables et demandent un travail personnel pour pouvoir être à l'aise à l'oral :
- connaitre bien son sujet
- si besoin, préparer l'organisation matérielle de la présentation 
- être préparé mentalement, physiquement. Travailler sa posture, son non verbal, s'entrainer avant pour chronométrer le temps par exemple... Des coachs en prise de parole peuvent être utiles.  
Vous trouverez l'article sur des astuces pour improviser en public sur le lien suivant : ici

Concernant la partie du mauvais stress. Si votre anxiété devient importante au point qu’elle vous empêche d'avancer dans certaines choses dans la vie, c’est qu’il est temps de demander une aide extérieure.
L'hypnose peut être
 une solution. A travers cet état modifié de conscience, qui permet de faciliter la réceptivité aux suggestions qui permettent de se défaire de cette peur, il est plus aisé de travailler directement sur les causes et de pouvoir se projeter positivement dans les situations face au public.
La durée du travail en hypnose pour vous aider à prendre la parole en public variera d’une personne à l’autre, mais 2 à 3 séances suffisent en général.

C'est avec plaisir d'échanger si vous avez la moindre question. Retrouvez toutes les informations sur l'hypnose ainsi que mes coordonnées sur www.hypnose-paris-10.com

Bien à vous,
Laurie Le Borgès
Hypnose Paris 10



Bibliographie 
- L'express lien
- Wikipédia lien

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Gérer ses émotions - Episode 2

Gérer ses émotions n'est pas pour tous une tache aisée au quotidien. On peut avoir le sentiment d’être dans le flux continu du rythme de la vie, sans arriver à se poser, parfois emporté par le flux des émotions qui vont et viennent... colère, tristesse, peur, mais aussi de la joie ! :)  Petit rappel de l'épisode 1 sur la gestion des émotions  Vous avez pu voir dans le premier épisode de cette série d'articles consacrée à la gestion des émotions, comment repérer les émotions qui sont présentes et comment elles se manifestent dans votre corps (le lien de l'article : Gérer ses émotions - épisode 1 ).  Cette toute première étape qui est primordiale et permet d’arrêter de fuir ou de rejeter ces émotions (qui honnêtement si ça fonctionnait, ça se saurait ;)  Cette étape primordiale que nous avons précédemment vu est donc d'en prendre conscience et d'accepter la présence de nos ressentis et de nos émotions.  Sans ces éléments, il est souvent difficile

Gérer ses émotions - Episode 1

De quoi va t-on parler ? De nos émotions ! Nous sommes tous sujets à diverses émotions qui ponctuent notre quotidien. La plupart d'entre elles sont utiles et évoluent. Les périodes qui viennent de s'écouler n'ont pas forcément aider à ce que nos émotions soient agréables. Le confinement et le contexte incertain amplifient les désordres anxieux et peuvent provoquer des symptômes tels que de l'irritabilité, des insomnies, des difficultés de concentration, le sentiment d'indécision, la résignation… Chacun est confronté à de nombreuses sources de stress dans un contexte inconnu : la peur de l’infection pour soi même et ses proches, le manque d'informations claire et fiable associé à la désinformation, la frustration, l’ennui, la solitude… Et c’est normal !  Ne pas se sentir en pleine forme, ressentir des émotions désagréables, de l’anxiété, de l’impuissance, de la colère, de la tristesse... C'est normal. Nos habitudes, nos re

Gérer ses émotions - Episode 3

Maintenant, pour continuer ces épisodes sur la gestion des émotions (vous pouvez retrouver l'épisode précédent en suivant le lien suivant : Gérer ses émotions - Episode 2 ) nous allons aller plus loin. Le principe  est d’aller franchir un obstacle émotionnel, d’aller au delà d’une émotion qui peut être stressante, paralysante, envahissante… L’exercice va consister à changer une représentation mentale. Il va s’agir de modifier le VAKOG employé dans une représentation négative.  Alors qu’est-ce que le VAKOG ? Mot qu'on retrouve dans différentes disciplines : les hypno, les PNListes, les coachs… pour désigner nos 5 sens : Visuel, Auditif, Kinesthésique, Olfactif et Gustatif. Le kinesthésique désigne tout ce que vous ressentez émotionnellement et physiquement, notamment par le toucher. Cet exercice consiste à travailler sur vos sens à travers quelque chose d’agréable dans laquelle on va pouvoir récupérer tous les critères qui font que c’est agréable qu’on va pouv