Accéder au contenu principal

Se débarrasser de la procrastination avec l'hypnose

Certaines études mettent en avant des estimations où la procrastination toucherait un cinquième des adultes et la moitié de tous les élèves. 

Procrastination et hypnose, Laurie Le Borgès, hypnotherapeute Paris 10, hypnose paris 10
Ces comportements peuvent avoir des impacts négatifs comme de forts sentiments d’inquiétude et de culpabilité. Pour les personnes concernées, la procrastination devient un système autodestructeur marqué par des avantages à court terme, mais des conséquences désastreuses à long terme. Procrastination quand tu nous tiens !

Submerger, je fuis

Nous pouvons avoir le sentiment d’être submergé par nos responsabilités au quotidien. Nous arrivons à nous auto convaincre que parmi toutes les choses d'une grande importance à réaliser, tout peut être fait plus tard. La plupart du temps, nous arrivons à nous convaincre parce que la montagne de choses à faire nous paraît insurmontable ou que nous nous mettons trop de pression par rapport à la réussite de ce qu'on doit faire. Ceci génère à un moment donné un stress auquel nous souhaitons échapper. Le repos, la détente deviennent plus intéressants en terme de ressenti que le stress. C'est pourquoi ils deviennent notre priorité et nous amènent vers la procrastination.

Les alternatives pour fuir : les réseaux sociaux, les jeux, les séries TV...

C'est pourquoi nous préférons prendre une autre pause, procrastiner, aller sur Facebook, Instagam..., regarder une émission de télévision, une série TV ou juste décompresser et se détendre par exemple. Cela permet de fuir et de donner l'impression que la vie redevient un long fleuve tranquille, un long fleuve de procrastination ... pour le moment ... Mais, rapidement le délai inévitable arrive ou encore la sensation désagréable de stagner voir de régresser et le stress, l'angoisse remonte. 

Les causes de la procrastination 

Certaines études mettent en avant un lien entre la procrastination et les comportements/troubles suivants : le perfectionnisme, la faible estime de soi, l'anxiété, l'ennui, l'apathie, l'impulsivité. Certains comportements comme la peur de l'échec ou de l'effort, la peur de la réussite, le manque de motivation ou des difficultés de concentration, un rapport au temps compliqué ou une mauvaise organisation ou encore un surmenage professionnel sont des causes pouvant alimenter la procrastination. Le manque de plaisir et/ou de récompense immédiate peut aussi être un déclencheur.

Les conséquences de la procrastination : la perte d'estime de soi, de confiance en soi

Dans la vie professionnelle
Attention à ne pas confondre attendre le dernier moment pour travailler dans l'urgence et procrastiner ! Certaines personnes ont besoin du stress de l'urgence pour devenir efficace. Si on est ok avec ce niveau de stress, tout en respectant les délais impartis et que l'on atteint ses objectifs, il n'y a pas de problème. A l'inverse, la véritable procrastination engendre des conséquences négatives : délais non respectés, travail bâclé, pouvant aller jusqu'à la perte de l'emploi.

Dans la vie quotidienne
Quelqu'un qui procrastine va avoir des difficultés à réaliser les tâches de la vie quotidienne : la vaisselle traine pendant des jours dans l'évier, les papiers administratifs ne sont pas fait, des retards de paiement sont constatés … 

Dans la vie personnelle
La procrastination peut poser des problèmes dans la vie personnelle. Beaucoup de choses sont remises au lendemain : se mettre au sport, changer d'endroit de vie... Le fait de remettre continuellement à plus tard provoque le risque de ne jamais voir aboutir les changements de vie. 

Le sentiment de baisse de confiance en soi, d'estime de soi intervient alors régulièrement.
La personne a ce sentiment de ne pas arriver à aller au bout des choses, de stagner, parfois même de régresser et de ne pas savoir orienter sa vie vers le sens où elle souhaite l'amener.


Quelles sont les solutions ?

S'il s'agit d'un manque de temps ou une mauvaise organisation, vous pouvez suivre des conseils, consulter des articles sur le sujet. Des formations existent également pour apprendre à mieux prioriser vos objectifs et à gérer le temps en conséquent.

L'important est alors de prioriser vos objectifs et commencez par ceux qui ont le plus d'importance et sont simples à réaliser.

- Découpez vos objectifs en tâches faciles à réaliser. Le morceau parait plus simple à réaliser. Quand la tache parait trop grande, on a tendance à se décourager.

- Organisez votre temps de manière à la fois flexible et en même temps un minimum précis. Cela vous permet de ne pas vous culpabilisez si vous mettez plus de temps que prévu (ce n'est pas toujours évident de bien définir le temps que va nous prendre une tache) et en même temps cela vous permet de pas arriver à la fin de la journée en ayant rien fait.

- Organisez-vous en fonction de vous même, votre personnalité (si vous le pouvez). Nous avons des moments ou nous sommes plus productifs que d'autres : pour certains, c'est tôt le matin, d'autres le sont plus en soirée, d'autres plus le week-end...


Si le problème concerne plutôt un manque de confiance en soi, d'estime de soi, de peur de l'échec, de la difficulté, de réussir … l'hypnose peut vous apporter une solution en travaillant directement sur les mécanismes inconscients : la diminution du stress, le changement du regard porté sur les choses à faire, ... pour pouvoir retrouver la motivation de faire ce qu'on à faire pour obtenir les ressentis positifs de bien être après l'avoir fait : satisfaction, plaisir, confiance en soi, estime de soi...

C'est avec plaisir d'échanger si vous avez la moindre question. Retrouvez toutes les informations sur l'hypnose ainsi que mes coordonnées sur www.hypnose-paris-10.com

Bien à vous,
Laurie Le Borgès
Hypnose Paris 10



Bibliographie
- Wikipédia lien
- Les Echos lien

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Gérer ses émotions - Episode 2

Gérer ses émotions n'est pas pour tous une tache aisée au quotidien. On peut avoir le sentiment d’être dans le flux continu du rythme de la vie, sans arriver à se poser, parfois emporté par le flux des émotions qui vont et viennent... colère, tristesse, peur, mais aussi de la joie ! :)  Petit rappel de l'épisode 1 sur la gestion des émotions  Vous avez pu voir dans le premier épisode de cette série d'articles consacrée à la gestion des émotions, comment repérer les émotions qui sont présentes et comment elles se manifestent dans votre corps (le lien de l'article : Gérer ses émotions - épisode 1 ).  Cette toute première étape qui est primordiale et permet d’arrêter de fuir ou de rejeter ces émotions (qui honnêtement si ça fonctionnait, ça se saurait ;)  Cette étape primordiale que nous avons précédemment vu est donc d'en prendre conscience et d'accepter la présence de nos ressentis et de nos émotions.  Sans ces éléments, il est souvent difficile voir impossible

Gérer ses émotions - Episode 1

De quoi va t-on parler ? De nos émotions ! Nous sommes tous sujets à diverses émotions qui ponctuent notre quotidien. La plupart d'entre elles sont utiles et évoluent. Les périodes qui viennent de s'écouler n'ont pas forcément aider à ce que nos émotions soient agréables. Le confinement et le contexte incertain amplifient les désordres anxieux et peuvent provoquer des symptômes tels que de l'irritabilité, des insomnies, des difficultés de concentration, le sentiment d'indécision, la résignation… Chacun est confronté à de nombreuses sources de stress dans un contexte inconnu : la peur de l’infection pour soi même et ses proches, le manque d'informations claire et fiable associé à la désinformation, la frustration, l’ennui, la solitude… Et c’est normal !  Ne pas se sentir en pleine forme, ressentir des émotions désagréables, de l’anxiété, de l’impuissance, de la colère, de la tristesse... C'est normal. Nos habitudes, nos repères sont cham

Gérer ses émotions - Episode 3

Maintenant, pour continuer ces épisodes sur la gestion des émotions (vous pouvez retrouver l'épisode précédent en suivant le lien suivant : Gérer ses émotions - Episode 2 ) nous allons aller plus loin. Le principe  est d’aller franchir un obstacle émotionnel, d’aller au delà d’une émotion qui peut être stressante, paralysante, envahissante… L’exercice va consister à changer une représentation mentale. Il va s’agir de modifier le VAKOG employé dans une représentation négative.  Alors qu’est-ce que le VAKOG ? Mot qu'on retrouve dans différentes disciplines : les hypno, les PNListes, les coachs… pour désigner nos 5 sens : Visuel, Auditif, Kinesthésique, Olfactif et Gustatif. Le kinesthésique désigne tout ce que vous ressentez émotionnellement et physiquement, notamment par le toucher. Cet exercice consiste à travailler sur vos sens à travers quelque chose d’agréable dans laquelle on va pouvoir récupérer tous les critères qui font que c’est agréable qu’on va pouvoir transfére