Accéder au contenu principal

Accepter le passage à la retraite

Accepter le passage à la retraite, ce rêve ou cette angoisse ?

On en rêve parfois longtemps à l’avance ou parfois on y est contraint. Le moment arrivé, le passage à la retraite n’est pas forcément une étape évidente à accepter. Après que la fête des adieux se soit achevée, que les cadeaux aient été ouverts et qu'une émotion est passée, le choc de la perte de repères peut se faire ressentir. Pour une personne sur trois, la sortie de la vie active est un cap difficile à passer. Beaucoup de choses changent : les contraintes horaires disparaissent, le temps disponible devient total, le sentiment de ne plus être utile...

Accepter le passage à la retraite avec l'hypnose Laurie Le Borgès, hypnotherapeute Paris 10, hypnose paris 10
Cela se manifeste même chez une personne sur dix par des états dépressifs, des angoisses, une perte de confiance en soi, un abandon de ses aspirations personnelles, d’un renoncement à ses envies et à ses projets... voir des problèmes somatiques tels que des maux de tête, des maux de dos, de l'eczéma...
La personne peut aussi combler le temps libre par n’importe quoi qui lui permet d'éviter penser au désœuvrement.  

Un certain nombre de personnes se définissent principalement à travers le travail, les fonctions qu'elles occupent. Quand elle part à la retraite, elle perd tous ses repères et ne sait plus qui elle est

Les premiers temps de la retraite ne correspondent pas souvent à ce que chaque personne s'imaginait auparavant. Rares sont les personnes qui ont su à l’avance ce qu’elles allaient vivre au moment du passage à la retraite et de la période qui suit. 

Cette période peut aussi être un cap pour la relation de couple, que ce soit en se retrouvant à temps plein ensemble ou bien l'un qui continue de travailler et l'autre qui est à la maison. Dans le dernier cas, la personne peut se sentir seule, délaissée, perdue, une perte de reconnaissance sociale.

Se préparer ou apprendre à avancer autrement

D’où l'importance de s’y préparer à l’avance : le départ à la retraite fait parti de l’un des plus gros bouleversements dans une vie. Un événement que l’on a parfois tendance à sous-estimer. Si la préparation n'a pas été faite en amont, l'apprentissage d'un nouvel mode de vie doit s'effectuer. Un temps d'adaptation est nécessaire, qui en général varie de quelques semaines à quelques mois.

Il est alors nécessaire d'apprendre à accepter ses forces et ses fragilités, accepter le nouvel environnement dans lequel on évolue, voire même s’en créer un qui nous convient mieux.
La tentation de se lancer dans tout et n’importe quoi pour occulter, éviter de se retrouver face à soi-même peut être grande. Cette phase de transition est inévitable et il est important d'accepter de la vivre. Ce qui permet ensuite de pouvoir commencer cette nouvelle vie de la meilleure manière possible. Cette nouvelle vie qui offre du temps pour soi, pour les choses qui nous font réellement plaisir.

Cette rupture avec cette ancienne vie professionnelle est parfois si perturbante que certains retraités ne parviennent jamais à passer pleinement le cap. Beaucoup d'autres acceptent à leur rythme cette évolution. C'est l'occasion pour eux de revenir à certaines choses qui leur tenaient à coeur ou d'en créer de nouvelles : se lancer dans une activité/une association, exercer une autre activité, voyager, s’amuser, créer, retrouver leurs amis et leurs rêves, recréer du lien avec le partenaire, faire une activité physique, reprendre les études... Les idées ne manquent pas. 

Apprendre à penser à soi

Apprendre à s'occuper de soi, de ses besoins, de ses envies permet de se projeter dans l’avenir. Certaines personnes ont des rêves non réalisés qu'elles mettent en œuvre pour les réaliser, d’autres sont dans une phase de reconstruction. Dans les deux situations, l’action est nécessaire et permet de continuer de se sentir exister en avançant, en s’engageant. La confiance en soi et l'énergie sont des facteurs essentiels dans cette étape de vie.

Si au bout de 6 à 8 mois, le sentiment de ne pas avoir réussi à tourner la page sur l'ancienne partie de notre vie continue de persister, des solutions existent pour etre accompagné.

Quelles solutions pour être accompagné(e) dans cette transition ?

Certaines personnes font appel à des conseillers, des coachs qui animent des ateliers pour se préparer à la retraite. D'autres vont être guidé par leur médecin traitant ou un psychologue.
Se rendre chez un hypnothérapeute pour avoir un accompagnement est aussi une solution choisie par certains.

L'hypnose en aide pour accepter ce changement de vie

En vous aidant à avancer, à accepter et mettre en place votre nouvelle vie, l'hypnose se révèle être un outil efficace. En moyenne, il faut compter 4 à 5 séances.


C'est avec plaisir d'échanger si vous avez la moindre question. Retrouvez toutes les informations sur l'hypnose ainsi que mes coordonnées sur www.hypnose-paris-10.com

Bien à vous,
Laurie Le Borgès
Hypnose Paris 10



Bibliographie
- Cairn Info lien
- Notre temps lien

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Gérer ses émotions - Episode 2

Gérer ses émotions n'est pas pour tous une tache aisée au quotidien. On peut avoir le sentiment d’être dans le flux continu du rythme de la vie, sans arriver à se poser, parfois emporté par le flux des émotions qui vont et viennent... colère, tristesse, peur, mais aussi de la joie ! :)  Petit rappel de l'épisode 1 sur la gestion des émotions  Vous avez pu voir dans le premier épisode de cette série d'articles consacrée à la gestion des émotions, comment repérer les émotions qui sont présentes et comment elles se manifestent dans votre corps (le lien de l'article : Gérer ses émotions - épisode 1 ).  Cette toute première étape qui est primordiale et permet d’arrêter de fuir ou de rejeter ces émotions (qui honnêtement si ça fonctionnait, ça se saurait ;)  Cette étape primordiale que nous avons précédemment vu est donc d'en prendre conscience et d'accepter la présence de nos ressentis et de nos émotions.  Sans ces éléments, il est souvent difficile

Gérer ses émotions - Episode 1

De quoi va t-on parler ? De nos émotions ! Nous sommes tous sujets à diverses émotions qui ponctuent notre quotidien. La plupart d'entre elles sont utiles et évoluent. Les périodes qui viennent de s'écouler n'ont pas forcément aider à ce que nos émotions soient agréables. Le confinement et le contexte incertain amplifient les désordres anxieux et peuvent provoquer des symptômes tels que de l'irritabilité, des insomnies, des difficultés de concentration, le sentiment d'indécision, la résignation… Chacun est confronté à de nombreuses sources de stress dans un contexte inconnu : la peur de l’infection pour soi même et ses proches, le manque d'informations claire et fiable associé à la désinformation, la frustration, l’ennui, la solitude… Et c’est normal !  Ne pas se sentir en pleine forme, ressentir des émotions désagréables, de l’anxiété, de l’impuissance, de la colère, de la tristesse... C'est normal. Nos habitudes, nos re

Gérer ses émotions - Episode 3

Maintenant, pour continuer ces épisodes sur la gestion des émotions (vous pouvez retrouver l'épisode précédent en suivant le lien suivant : Gérer ses émotions - Episode 2 ) nous allons aller plus loin. Le principe  est d’aller franchir un obstacle émotionnel, d’aller au delà d’une émotion qui peut être stressante, paralysante, envahissante… L’exercice va consister à changer une représentation mentale. Il va s’agir de modifier le VAKOG employé dans une représentation négative.  Alors qu’est-ce que le VAKOG ? Mot qu'on retrouve dans différentes disciplines : les hypno, les PNListes, les coachs… pour désigner nos 5 sens : Visuel, Auditif, Kinesthésique, Olfactif et Gustatif. Le kinesthésique désigne tout ce que vous ressentez émotionnellement et physiquement, notamment par le toucher. Cet exercice consiste à travailler sur vos sens à travers quelque chose d’agréable dans laquelle on va pouvoir récupérer tous les critères qui font que c’est agréable qu’on va pouv