Accéder au contenu principal

Arrêter de se ronger les ongles avec l'hypnose

Pour certaines personnes, une habitude voire une manie de se ronger les ongles (on parle aussi d'onychophagie) s'est installée, avec plus aucun contrôle dessus. Le bout des doigts se détériore et devient très inesthétique. Cela touche aussi bien les hommes que les femmes. 

Ce n'est pas une pathologie, c'est un TOC (Trouble Obsessionnel Compulsif). Pour en savoir plus sur les troubles obsessionnels compulsifs, vous trouverez un article sur le sujet dans le lien suivant : ici
arrêter de se ronger les ongles avec l'hypnose Laurie Le Borgès hypnotherapeute paris 10, hypnose paris 10

Nervosité... ou habitude prise

Dans un moment de pression, devant un film, de manière machinale dans les transports, dans une réunion...  pleins d'occasion se présentent où ce TOC s'enclenche. 
Parfois, l'onychophagie s'accompagne de certains autres troubles nerveux comme s’arracher les peaux autour des doigts ou encore s'arracher méticuleusement les cheveux, les cils et/ou les sourcils. 

Les causes les plus récurrentes citées par ceux qui se rongent les ongles sont : 
- l’anxiété et le stress
- le manque de confiance en soi ou l'estime de soi
- mais cela peut correspondre également à une habitude prise et qui n'a plus lieu d’être au jour d'aujourd'hui. L'onychophagie commence très souvent vers l'âge de 2 ans, régulièrement par mimétisme de l'entourage : le père, la mère, un frère ou une sœur qui se ronge les ongles. Ce trouble peut continuer à l'âge adulte ou être présent par phase d'intermittence.

Les conséquences de l'onychophagie

Plusieurs conséquences sont souvent notées :
- l'aspect esthétique : les ongles arrachés ou les petites peaux arrachées donnent un aspect inesthétique aux mains qui peut pour certains empêcher de se sentir à l'aise, même honteux.
Les micro blessures autour des ongles peuvent aussi accroître les risques d'infections ou les risques bactériologiques comme l'herpès, les verrues… D'autant plus chez les enfants, qui portent souvent leurs doigts dans la bouche, ce qui augmentent les risques infectieux.

Dans certains cas plus rares, le fait de traumatiser régulièrement l'ongle ainsi que de détériorer la matrice provoque une noirceur de l'ongle. Et dans des cas extrêmes, une destruction complète de l'ongle.

- les conséquences sociales : les personnes concernées peuvent avoir le reflexe de cacher leurs mains, l'aspect des ongles reflète l'état psychologique, un sentiment de honte et de perte de confiance en soi se fait ressentir.

Quelles solutions pour faire face à l''onychophagie ?

Le dermatologue est le spécialiste concernant ce TOC. Certaines solutions sont proposées comme le vernis amer, un pansement ou un sparadrap discret.

Prendre conscience aussi de cette habitude est une étape importante : à quel moment vous vous rongez les ongles ?
Est-ce que c'est pendant un moment de stress ? Quand vous vous ennuyez ? Quand vous n'êtes pas à l'aise ?
Vous pouvez noter les moments où vous constatez que vous êtes en train de vous rongez les ongles.

Certaines personnes trouvent des solutions alternatives comme faire du sport ou encore mâcher un chewing-gum.

Pour faire face au stress, à l'anxiété, la relaxation, la sophrologie, des exercices de respiration ou encore l'hypnose sont des solutions.
Vous trouverez des vidéos d'exercice de respiration sur Youtube :
-  la cohérence cardiaque, vous trouverez la démonstration en vidéo sur le lien suivant : lien 
Le principe de cet exercice est d'inspirer pendant 5 secondes puis d'expirer pendant 5 secondes pendant 5 minutes. Le même temps à l'inspiration qu'à l'expiration doit être respecté.
La cohérence cardiaque provoque une détente rapide. Dans l'idéal, l'exercice doit être réalisé 3 fois par jour, espacé d'un minimum de 4 heures entre chaque répétition.  

la respiration par les sens, vous trouverez la vidéo ici : lien
Cet exercice consiste à inspirer par le nez puis à expirer par la bouche. Le principe est de porter l'attention sur votre expiration à l'aide de l'un de vos sens : vous pouvez 
écouter le son de votre expiration, vous pouvez porter votre attention sur les sensations de la respiration, est-ce que l'air qui sort est frais ou chaud, ou vous pouvez aussi imaginer voir votre expiration : par exemple vous imaginez des bulles qui sortent, un rayon de soleil qui le représente..... 

Si avec ces mises en pratique, vous sentez que le problème n'est pas résolu, l'hypnose peut être une solution. 

Pourquoi l'hypnose pour arrêter de se ronger les ongles ?

C’est un comportement inconscient. Et c’est là qu’intervient l’hypnose, en permettant d’accéder à notre partie inconsciente, qui gère nos habitudes, nos émotions et donc nos comportements. Elle permet de faire tomber les barrières liées à ces comportements pour apprendre à réagir autrement et cette fois ci de manière saine pour vous.

C'est avec plaisir d'échanger si vous avez la moindre question. Retrouvez toutes les informations sur l'hypnose ainsi que mes coordonnées sur www.hypnose-paris-10.com

Bien à vous,

Laurie Le Borgès
Hypnose Paris 10



Bibliographie
- Santé Journal des Femmes lien
- Madmoizelle lien

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Gérer ses émotions - Episode 2

Gérer ses émotions n'est pas pour tous une tache aisée au quotidien. On peut avoir le sentiment d’être dans le flux continu du rythme de la vie, sans arriver à se poser, parfois emporté par le flux des émotions qui vont et viennent... colère, tristesse, peur, mais aussi de la joie ! :)  Petit rappel de l'épisode 1 sur la gestion des émotions  Vous avez pu voir dans le premier épisode de cette série d'articles consacrée à la gestion des émotions, comment repérer les émotions qui sont présentes et comment elles se manifestent dans votre corps (le lien de l'article : Gérer ses émotions - épisode 1 ).  Cette toute première étape qui est primordiale et permet d’arrêter de fuir ou de rejeter ces émotions (qui honnêtement si ça fonctionnait, ça se saurait ;)  Cette étape primordiale que nous avons précédemment vu est donc d'en prendre conscience et d'accepter la présence de nos ressentis et de nos émotions.  Sans ces éléments, il est souvent difficile

Différence entre séance d'hypnose en ligne et séance au cabinet

Vous êtes bloqué à la maison ? Vous habitez loin du cabinet ? Vous êtes  géographiquement isolé, sans praticien d'hypnose à proximité ou vivez à l'étranger ? Vous avez des problèmes physiques ne vous permettant pas de vous déplacer facilement ? Vous  êtes inquiet de faire une  première séance d'hypnose ? Vous  êtes  réservé ? Vous êtes agoraphobe ? Les séances d'hypnothérapie en ligne sont plus utilisés qu'il n'y parait,  pour différentes raisons  et fonctionnent tout aussi bien. Une séance d'hypnose en ligne se déroule de la même façon qu’une séance au cabinet en présence physique. La différence est que vous n’êtes pas au cabinet mais installé(e) confortablement chez vous .  La rencontre va s’établir selon les mêmes critères et avec les mêmes objectifs. L'usage des séances en ligne peut se faire uniquement en vidéo tout le long de l'accompagnement, ou peut être utilisé occasionnellement entre 2 séances au cabinet. Est-ce que ce

Gérer ses émotions - Episode 1

De quoi va t-on parler ? De nos émotions ! Nous sommes tous sujets à diverses émotions qui ponctuent notre quotidien. La plupart d'entre elles sont utiles et évoluent. Les périodes qui viennent de s'écouler n'ont pas forcément aider à ce que nos émotions soient agréables. Le confinement et le contexte incertain amplifient les désordres anxieux et peuvent provoquer des symptômes tels que de l'irritabilité, des insomnies, des difficultés de concentration, le sentiment d'indécision, la résignation… Chacun est confronté à de nombreuses sources de stress dans un contexte inconnu : la peur de l’infection pour soi même et ses proches, le manque d'informations claire et fiable associé à la désinformation, la frustration, l’ennui, la solitude… Et c’est normal !  Ne pas se sentir en pleine forme, ressentir des émotions désagréables, de l’anxiété, de l’impuissance, de la colère, de la tristesse... C'est normal. Nos habitudes, nos re