Accéder au contenu principal

Les phobies : insectes, vomir, sang, administrative...

De nombreuses phobies peuvent grandement compliquées la vie des personnes qui en souffrent. 
Faisons un tour d'horizons des phobies assez répandues parmi lesquelles on retrouve : la phobies des insectes (l'entomophobie), la phobie de vomir (l'émétophobie), la phobie du sang (l'hématophobie), la phobie administrative ... La liste est non exhaustive.

- L'entomophobie ou la peur des insectes

    La peur des insectes (entomophobie) se manifeste généralement par un dégoût ou une aversion pour les insectes. Dans la même catégorie, on retrouve l'arachnophobie ou la peur des araignées, phobie très courante. 
    la phobie des insectes et l'hypnose Laurie Le Borgès, hypnotherapeute Paris 10, hypnose paris 10
    Les personnes qui souffrent de cette phobie peuvent éprouver une extrême anxiété à la seule pensée ou à la vue d’un insecte. Les insectes apparaissent souvent comme "laids" ou "dégoûtants" en raison de leurs couleurs ou de leur forme. 

    Les conséquences de la phobie des insectes

      Ceci peut entraîner un certain nombre de problèmes : l'été est rapidement un cauchemar, partir en vacances dans des pays tropicaux relève du compliqué voire de l'impossible. 


      On retrouve également la phobie des animaux, qu'on nomme la zoophobie avec en premier lieu, la peur des serpents puis la peur des chiens.  

      L’émétophobie ou la peur de vomir

      L'émétophobie est une peur irrationnelle et très forte de vomir. Elle fait partie des phobies les plus courantes et touchent principalement plus les femmes que les hommes.
      peur de vomir, emetophobie, mieux le vivre avec l'hypnose Laurie Le Borgès, hypnotherapeute Paris 10, hypnose paris 10

      Quelles en sont les manifestations ?

      Elle se manifeste de manière différente en fonction de chacun : 
      • peur de vomir face à des personnes
      • peur d'avoir des nausées
      • peur de voir quelqu'un vomir
      • peur de regarder des gestes associés aux vomissements...

      Dès que les premiers symptômes commencent à se manifester, la peur arrive. Il peut s'agir de simples gargouillements d'estomac, de bruits intestinaux suite à la digestion mais aussi d’états nauséeux ... ce qui engendre une peur, un sentiment de danger. Cette peur est plus ou moins importante en fonction du degrés de l'émétophobie, propre à chacun.

      Cette peur peut entraîner de nombreuses difficultés à vivre normalement. La peur est constamment présente et se retrouve présente dans différentes situations : 
      - Le rapport à l'alimentation : laver les fruits et légumes de manière compulsive par peur, faire attention spécifiquement à ce qu'on mange...
      Si les personnes ne sont pas très à l'aise en avion, elles vont éviter de le prendre par précaution.
      - Elle peut dégrader les relations sociales, par précaution, certaines personnes préfèrent rester chez elle.

      Quelles en sont les origines ?

      Plusieurs facteurs peuvent déclencher l'émétophobie :
      - un facteur génétique : certaines théories mettent en avant la possibilité d'avoir un facteur génétique. Un patrimoine dit "phobique" serait transmis de génération en génération. 
      - un événement traumatisant associé à des vomissements : cela peut être un souvenir traumatique, un rappel d'une maladie...
      - avoir vomi en public et avoir eu des réactions émotionnelles puissantes : gêne, honte, malaise, dégoût...
      - l'anorexie. Les mauvaises expériences reliées aux vomissements à la base volontaire déclenchent parfois un comportement émétophobique.
      - rejet, dégoût de soi même. Dans certains cas, inconsciemment, l'émétophobie est associé à un dégout de soi même, suite à un évènement particulier ou bien un ensemble. La personne ne s'apprécie pas et est dans le rejet de soi même. 

      Un cercle vicieux se met souvent en place. L’angoisse générée par tous éléments présentant un signe de risque mais aussi tous les rappels des fois précédentes où la situation s’est produite ainsi que l’imagination des fois prochaines, crée un cercle vicieux. 
       

      - L'hématophobie ou la peur du sang

      L'hématophobie est la peur irrationnelle du sang. Selon l'Organisation mondiale de la santé, cette affection arrive au troisième rang des phobies les plus répandues.
       la peur du sang et hypnose Laurie Le Borgès, hypnotherapeute Paris 10, hypnose paris 10

      Laure me raconte "A la vue du sang, j'ai la tête qui tourne, mes jambes se mettent à flageoler, je suis au bord de l’évanouissement". Une peur irrationnelle s'est activée sans que Laure ne sache pourquoi.
      Antoine se rappelle un souvenir lors de son enfance : "J'ai été faire une prise de sang au cabinet médical. L'infirmière s'y est mal prise, s'est énervée et a piqué plusieurs fois. Le sang est apparu, je ne me suis pas senti bien du tout." Ce type d’événements peut provoquer un ancrage d'une peur qui se lie à quelque chose. Ici, l'association que le cerveau a fait est le lien entre le sang et la peur. Par la suite, dès que le sang apparaît, automatiquement, la peur se manifeste. 

      Les conséquences de l'hématophobie

      Les conséquences peuvent être problématiques : certaines personnes ne font plus de bilan de santé, évitent les examens médicaux, parfois au péril de leur santé.


      - Le calvaire de la phobie administrative

      Moins connu, la phobie administrative touche pourtant un certain nombre de personnes. Ouvrir son courrier peut être perçu comme un calvaire : les factures, les impôts, les formalités administratives...
      Les papiers, les courriers s'empilent. En général, la personne phobique a tendance à trouver un endroit le plus loin possible de sa vue. Même si au fond elle sait que ces lettres sont là et que cela ne règle pas le problème.
      phobie administrative hypnose Laurie Le Borgès, hypnotherapeute Paris 10, hypnose paris 10

      Les conséquences des phobies

      L'angoisse, le stress, la panique

      Les phobies se manifestent généralement par un fort sentiment d'angoisse, de stress voire de panique, accompagné d'un comportement de fuite

      Le sentiment de honte

      Ces actions qui paraissent tellement anodines pour beaucoup, est un véritable problème pour d'autres. Tellement anodines pour certains que les phobies sont très souvent moquées, prises à la légère alors qu'elles peuvent générer de véritables difficultés à long terme sur le plan psychologique : honte, culpabilité, stress, voire renfermement, .... Elles peuvent aussi entrainer d'autres conséquences :
      - pour la phobie administrative : des problèmes sur le plan financier 
      - pour l'hématophobie : parfois, ça peut aller jusqu'à des conséquences sur la santé, car les personnes fuient les examens sanguins, recul les opérations.... 


      Que faire face aux phobies ?


      Plusieurs alternatives sont proposées pour contrer les phobies : 
      • la prise de médicaments. Pour cette solution, il est nécessaire d'aller voir son médecin traitant
      • la méthode dite de confrontation : l'idée est de présenter des films où des personnes sont en train d'etre dans la situation redoutée pour pouvoir petit à petit se confronter à sa peur, pour s'en accoutumer et apprendre à réagir autrement
      • Une autre possibilité est l'hypnose. Le travail s'effectue sur la peur en elle même, pour changer la perception et l'association qui est faite entre la peur et tout ce qui est relié à l'élément phobique. L'angoisse, l'anxiété sont traités ainsi que les comportements d'évitement devenus un réflexe. Il faut compter en général entre 2 à 3 séances. En savoir plus sur le fonctionnement de l’hypnose.
      Sur le même sujet, vous trouverez également l'article "Eliminer vos phobies" : lien

      C'est avec plaisir d'échanger si vous avez la moindre question. Retrouvez toutes les informations sur l'hypnose ainsi que mes coordonnées sur www.hypnose-paris-10.com
      Bien à vous,
      Laurie Le Borgès
      Hypnose Paris 10



      Bibliographie 
      - Le Point lien
      . Le Quotidien du Médecin lien 

      Commentaires

      Posts les plus consultés de ce blog

      La crise d’angoisse

      L' attaque de panique , l' angoisse ou la crise d'angoisse viennent définir la même chose : un malaise psychique lié à de l’inquiétude extrême, la peur d'un danger proche combiné à un sentiment d’impuissance. C'est un signal d'alarme . Mais par rapport à quoi ? La réponse n'est pas  toujours si évidente que cela. A ne pas confondre avec le stress, l'anxiété, le trouble anxieux, pour plus d'informations sur les différences, veuillez trouver l'article détaillé via ce lien : stress, anxiété, trouble anxieux Elle peut être une réaction à une peur importante ou bien "dans une période chargée émotionnellement ". Il peut s’agir  d’un mal-être, de  questionnements qui ne trouvent pas de réponses, ça peut être par rapport à l'avenir, à une rupture, à un licenciement, à  un changement de lieu de vie, de travail,  etc… il peut s'agir également d'une  accumulation d'émotions négatives et la dernière qui arriv

      Trouble du sommeil, insomnie, cauchemar...

      Comment se caractérise les troubles du sommeil ? Les troubles du sommeil, les insomnies peuvent se traduire de diverses façons : difficultés à s’endormir, réveils nocturnes prolongés ou réveils trop précoces ou encore des cauchemars … Ces troubles sont souvent liés au stress , à l'anxiété, à la nervosité... L’insomnie peut à long terme avoir des conséquences importantes sur le bien-être. En effet bien dormir est primordial afin de se sentir de bonne humeur , avoir de l' énergie et avoir une bonne santé sur le long terme. Durant le sommeil, plusieurs processus physiologiques sont à l'œuvre : les tissus du foie et des muscles se régénèrent, le système immunitaire se regénère également, la mémoire se renforce, etc... Le cerveau évacue les « déchets » grâce aux antioxydants. 2 types d’insomnie sont définies: - l’insomnie passagère : elle fait suite à une situation ponctuelle, en général, facilement identifiable : du stress au travail, une séparation, etc.. Ce

      Les problèmes de peau

      La peau est au contact de tout et est utilisée en continu dans notre vie quotidienne. Elle ressent tout, absorbe tout et capte tout afin d'informer notre cerveau. Elle est aussi bien l'enveloppe protectrice du corps que l'organe du sens et du toucher. C'est une barrière qui permet  de protéger et préserver l'organisme : elle protège des infections, des blessures, des rayons solaires...  Elle permet de savoir s'il y a un danger : lorsqu'on met la main sur une plaque brûlante, le message est envoyé directement à notre cerveau pour annoncer une douleur, signe de douleur et ainsi retirer rapidement notre main. Mais, elle permet aussi de recevoir les signes de tendresse ou encore de la douceur... c'est pourquoi beaucoup de personnes sont adeptes des massages car notre peau préfère les caresses.   Les découvertes sur les liens entre la peau et le cerveau sont récentes et les recherches sur le sujet se font au sein d’une même discipline : la