Accéder au contenu principal

Pourquoi la perte d'emploi peut impacter l'estime de soi ?

Dans notre société en perpétuel mouvement, les entreprises évoluent sans cesse, dans le sens positif comme négatif. Certaines personnes se retrouvent licencier, perdent leur emploi et peuvent se sentir démunis.

Qu'est-ce que l'estime de soi ?

Le manque d'estime de soi correspond à une image de soi négative, un sentiment de non valeur, les qualités et défauts que l'on perçoit de soi-même. L'estime de soi combine la compréhension de soi, l’amour de soi et l’acceptation de soi.
Elle est fluctuante et peut se détériorer en fonction des évènements, de traumatisme, une séparation douloureuse, une perte d'emploi...
En général, elle est associée à un manque de confiance en soi, qui lui correspond à la croyance en nos capacités, nos compétences qu'on maîtrise ou pas.

De nombreuses raisons existent au manque d'estime de soi : choc émotionnel, traumatisme, manque de signes de reconnaissance dans l'enfance et/ou à l'âge adulte, stress post-traumatique, violences psychologiques et/ou physiques, deuil pathologique, ... la liste est non exhaustive.

On remarque chez les personnes souffrant d'un manque d'estime de soi, une peur du regard, du jugement négatif des autres, une très forte comparaison dévalorisante par rapport aux autres, un manque d'assertivité (savoir s'affirmer en ayant une attitude respectueuse envers les autres, dans le but d'avoir des relations équilibrées), des crises de panique qui se traduisent par une sensation d'oppression dans la poitrine, une boule à la gorge ou au ventre, des palpitations, des sueurs, des tensions,... ou de l'anxiété.

Mesurer son estime de soi

En 1965, le psychologue social américain Morris Rosenberg a publié un test permettant de mesurer l'estime de soi. Vous trouverez le test sur le lien suivant : ici

L'importance du travail sur l'estime de soi 

Certaines personnes qui subissent une perte d’emploi perdent en même temps l’estime d’elles-mêmes. L’identification qui est faite à leur travail est très importante. D’où la problématique quand les personnes en font leur seule raison de vie.

La réalisation de soi 

Un certain nombre de personne accordent beaucoup de temps, d'énergie, d’aspirations par rapport au travail. Il peut apporter une source réelle de satisfaction et présenter des défis stimulants qui nous encouragent à exploiter nos capacités, nos ressources.

La personne prend ses marques en entreprise et vient combler de nombreux besoins : le besoin de sécurité, le besoin de liens sociaux et d’appartenance, le besoin d’estime, de reconnaissance, de valorisation, d'accomplissement... Par le fait de combler ses différents besoins, une forme de dépendance excessive se créée vis-à-vis de l’entreprise.

Se sentir exister 

Différentes situations peuvent survenir : licenciement, fermeture d'entreprise...
Des éléments fondamentaux disparaissent : l'environnement, les horaires de travail créant notre routine quotidienne, les liens avec les collègues se rompent... la question se pose alors : comment se sent-on exister en ayant cette subite disparition de nos points de repères ?

Prendre le temps 

Un changement est suivi en général d'une phase de deuil. Deuil de la situation que l'on n'a plus, de la page qui se tourne sur cette ancienne vie.
Un temps d'acceptation et de réadaptation est nécessaire à tout deuil. Celui-ci est plus ou moins variable en fonction de chacun. En général, il se situe entre 6 mois et un an.

Pour en savoir plus sur la notion de deuil, vous trouverez un article sur le lien suivant : ici

Rétablir les repères fondamentaux

En aucun cas, nous devrions sous-estimer l’importance des autres dimensions de notre vie. La plus solide des entreprises peut avoir des problèmes financiers, des restructurations, des délocalisations, des plans de licenciement... Elle peut être rachetée, la culture d’entreprise peut changer... Rien n'est jamais acquis, les choses évoluent avec le temps et la capacité de rebondir et de s'adapter sont des éléments essentiels pour pouvoir tirer son épingle du jeu et continuer à avancer malgré le passage d'une tempête.

Réinvestir d'autres parties de sa vie

Certaines personnes retrouvent l'estime en elle en accordant plus d'importance aux autres aspects de leur vie :
- activité, loisirs, sport...
- relations familiales, amicales, amoureuses
On a pu constater que souvent, réapprendre à retrouver du plaisir dans des choses qui nous font du bien, que nous apprécions, apporte une grande aide pour regagner en estime personnelle. 
- certaines personnes rebondissent après un temps et retrouvent un travail dans la même activité ou au contraire changent complètement, se forment, et vont explorer un autre domaine. 

Si après un temps, vous sentez que le choc n'a toujours pas été digéré, que vous n'avancez plus, l'hypnose peut vous apporter une aide pour surmonter cette épreuve.

En quoi l'hypnose peut aider ?

L'hypnose correspond à un état de conscience modifié. Cet état ouvre le champs des possibles pour acquérir des nouvelles capacités et développer des ressources. L’hypnose s’avère être un outil très utile pour améliorer l'estime de soi.

C'est avec plaisir d'échanger si vous avez la moindre question. Retrouvez toutes les informations sur l'hypnose ainsi que mes coordonnées sur : www.hypnose-paris-10.com

Bien à vous,
Laurie Le Borgès
Hypnose Paris 10




Bibliographie
- Cairn info lien
- Marie Claire lien

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

La crise d’angoisse

L' attaque de panique , l' angoisse ou la crise d'angoisse viennent définir la même chose : un malaise psychique lié à de l’inquiétude extrême, la peur d'un danger proche combiné à un sentiment d’impuissance. C'est un signal d'alarme . Mais par rapport à quoi ? La réponse n'est pas  toujours si évidente que cela. A ne pas confondre avec le stress, l'anxiété, le trouble anxieux, pour plus d'informations sur les différences, veuillez trouver l'article détaillé via ce lien : stress, anxiété, trouble anxieux Elle peut être une réaction à une peur importante ou bien "dans une période chargée émotionnellement ". Il peut s’agir  d’un mal-être, de  questionnements qui ne trouvent pas de réponses, ça peut être par rapport à l'avenir, à une rupture, à un licenciement, à  un changement de lieu de vie, de travail,  etc… il peut s'agir également d'une  accumulation d'émotions négatives et la dernière qui arriv

Trouble du sommeil, insomnie, cauchemar...

Comment se caractérise les troubles du sommeil ? Les troubles du sommeil, les insomnies peuvent se traduire de diverses façons : difficultés à s’endormir, réveils nocturnes prolongés ou réveils trop précoces ou encore des cauchemars … Ces troubles sont souvent liés au stress , à l'anxiété, à la nervosité... L’insomnie peut à long terme avoir des conséquences importantes sur le bien-être. En effet bien dormir est primordial afin de se sentir de bonne humeur , avoir de l' énergie et avoir une bonne santé sur le long terme. Durant le sommeil, plusieurs processus physiologiques sont à l'œuvre : les tissus du foie et des muscles se régénèrent, le système immunitaire se regénère également, la mémoire se renforce, etc... Le cerveau évacue les « déchets » grâce aux antioxydants. 2 types d’insomnie sont définies: - l’insomnie passagère : elle fait suite à une situation ponctuelle, en général, facilement identifiable : du stress au travail, une séparation, etc.. Ce

Les problèmes de peau

La peau est au contact de tout et est utilisée en continu dans notre vie quotidienne. Elle ressent tout, absorbe tout et capte tout afin d'informer notre cerveau. Elle est aussi bien l'enveloppe protectrice du corps que l'organe du sens et du toucher. C'est une barrière qui permet  de protéger et préserver l'organisme : elle protège des infections, des blessures, des rayons solaires...  Elle permet de savoir s'il y a un danger : lorsqu'on met la main sur une plaque brûlante, le message est envoyé directement à notre cerveau pour annoncer une douleur, signe de douleur et ainsi retirer rapidement notre main. Mais, elle permet aussi de recevoir les signes de tendresse ou encore de la douceur... c'est pourquoi beaucoup de personnes sont adeptes des massages car notre peau préfère les caresses.   Les découvertes sur les liens entre la peau et le cerveau sont récentes et les recherches sur le sujet se font au sein d’une même discipline : la