Accéder au contenu principal

Les idées noires

Je broie du noir

Broyer du noir arrive à tout le monde un jour ou l'autre. C'est un moment de remise en question. La situation actuelle ne nous convient pas ou plus et il est nécessaire d'y remédier.
Le fait de broyer du noir nous permet d'avoir l'information que des changements doivent se faire. 
Ce processus est normal lorsque ces moments sont de courte durée. Il devient problématique quand la durée s'allonge et qu'on a cette impression de ne pas s'en sortir.


broyer du noir, idées noires et hypnose, Laurie Le Borgès, hypnotherapeute Paris 10, hypnose paris 10


  • Que faire ?


Se poser les bonnes questions
Prendre du temps pour analyser les sujets qui nous tournent dans la tête :
Est-ce la vie professionnelle : 
- le boulot en lui même qui ne vous plait plus ? 
- une mauvaise relation avec un collègue ? 

Est-ce la vie personnelle :
- votre relation de couple qui est dans une phase basse ?
- les problèmes de santé de votre mère ?
- votre fils qui ne fait rien à l'école et ramène de mauvaises notes ? ...

Est-ce des pensées plus personnelles :
- Avez-vous le sentiment de ne pas réaliser votre vie comme vous le souhaitiez, de passer à coté de certaines choses ?
- Est-ce des pensées concernant vos croyances : "je n'y arriverai jamais, je suis nu(le) dans tout ce que j'entreprends"...

Est-ce une chose en particulier ou un cumul d'éléments ?
Est-ce que tout est vraiment si noir que ça ? ou avez-vous cette tendance à vous focalisez sur les choses négatives ?



  • Oublier le perfectionnisme


 Avez-vous tendance à vouloir que tout soit parfait ? Que tout soit bien organisé, que tout se passe parfaitement bien ? Et avez-vous remarqué le nombre de fois où le plan initial ne se déroule pas comme prévu ?

Montesquieu a dit "Le mieux est le mortel ennemi du bien". Cette citation, aujourd'hui mal retranscrite puisqu'on a retenu uniquement "le mieux est l'ennemi du bien". 
Que voulait dire Montesquieu ? La recherche de la perfection est néfaste sur tous les plans. Elle peut emmener dans une spirale qui aboutit à l'échec des objectifs de départ.

Pour expliquer cela peut être de manière plus concrète, si par exemple, vous avez préparer une soirée magnifique pour fêter l'anniversaire de votre mariage, et que vous passez un temps fou à tout organiser dans le moindre détail, vous avez préparer le repas préféré de votre conjoint(e) pour lui faire plaisir, vous vous êtes bien habillé(e), maquillée pour les dames... et vous attendez avec impatience son arrivée. Vous voyez le temps qui tourne, toujours pas là, vous l'appelez, vous tombez sur son répondeur... finalement votre conjoint(e) rentre de mauvaise humeur, son téléphone était déchargé, il est resté coincé 1h30 dans les embouteillages, il a passé une journée de m***, son patron lui a appris une très mauvaise nouvelle... et il ne vous regarde pas, il a oublié la date... et vous, vous êtes dépité(e), pensant qu'il/elle ne vous aime plus et la déception va engendrer des idées noires. Et c'est une des choses parmi tant d'autres où vous essayer de rendre les choses parfaites.

Je ne dis pas que faire de son mieux n'est pas une bonne chose, mais il est nécessaire de le faire avec parcimonie et accepter quand ça ne se passe pas comme prévu car la vie réserve son lot d'imprévus.

  • Apprendre à relativiser, à dédramatiser

Vous pourriez vous posez un instant pour pouvoir observer à que niveau est-ce que vous culpabilisez ?
Si le dîner n'est pas parfait, en quoi est-ce dérangeant ? Cette culpabilité est-elle vraiment utile ? Prenez du recul, du temps pour vous posez cette question.
Si vous vous trompez, faites une erreur, et que vous l'assumez, ça sera oublié rapidement et les gens continueront de vous apprécier (et même probablement plus, parce que vous serez plus accessible et non plus ce surhomme ou cette surfemme sans défaut apparent, ce qui parait toujours un peu bizarre ;).

Si votre fils n'a pas de bonnes notes à l'école, au lieu de vous culpabilisez sur ce que vous n'avez pas fait d'assez bien pour qu'il soit motivé et de le culpabiliser, ce qui empire la situation, demandez-vous ce qu'il aurait besoin pour être motivé ? 
Simplement, tranquillement, allez discuter avec lui de ce qu'il aime, de ce qui le motive... Il aime les jeux vidéos ? Très bien, montrez lui en quoi les vecteurs en mathématique permettent à ces personnages de jeu vidéo de bouger, d'avancer, de reculer etc...

  • Exprimer vos émotions

On a parfois une personne de confiance à qui se confier et livrer tous nos problèmes.

L'idée ici est de ne pas se plaindre simplement pour le fait de se plaindre mais de rechercher une solution.

Le fait déjà d'exprimer oralement les choses qui nous torturent l'esprit peuvent apporter  plus de légèreté. Vous pouvez également prendre une feuille de papier et exprimer tous vos ressentis dessus, en étant complètement sincère avec vous même, en prenant le temps de laisser les émotions sortir si vous en ressentez le besoin.


Si cela n'est pas suffisant pour avancer, l'aide d'un thérapeute peut vous permettre d'aller de l'avant et de changer la manière de percevoir vos idées noires.



Pour plus d'informations : www.hypnose-paris-10.com
Bien à vous,
Laurie Le Borgès
Hypnose Paris 10

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Gérer ses émotions - Episode 2

Gérer ses émotions n'est pas pour tous une tache aisée au quotidien.On peut avoir le sentiment d’être dans le flux continu du rythme de la vie, sans arriver à se poser, parfois emporté par le flux des émotions qui vont et viennent... colère, tristesse, peur, mais aussi de la joie ! :) 
Petit rappel de l'épisode 1 sur la gestion des émotions Vous avez pu voir dans le premier épisode de cette série d'articles consacrée à la gestion des émotions, comment repérer les émotions qui sont présentes et comment elles se manifestent dans votre corps (le lien de l'article : Gérer ses émotions - épisode 1). Cette toute première étape qui est primordiale et permet d’arrêter de fuir ou de rejeter ces émotions (qui honnêtement si ça fonctionnait, ça se saurait ;) 
Cette étape primordiale que nous avons précédemment vu est donc d'en prendre conscience et d'accepter la présence de nos ressentis et de nos émotions. Sans ces éléments, il est souvent difficile voir impossible de pouv…

Les différents types d'intelligence

Les différents types d'intelligence selon Howard Gardner
Howard Gardner est un psychologue, professeur en cognition et éducation à la Harvard Graduate School of Education. Sa théorie validée par de nombreux chercheurs repose sur la distinction de 9 types d’intelligences différentes.




Il met en avant que la définition de l'intelligence est variable en fonction de l’époque et de la société. Chaque individu dispose à sa naissance d’un groupe d’intelligences, dont chacun se développera selon un rythme qui lui est propre. L’apparition de certaines intelligences est manifeste dès le jeune âge, d’autres, comme les intelligences personnelles mettent plus de temps à mûrir. Le plus souvent la personne possède plusieurs types d'intelligence et une intelligence a tendance à dominer. C’est à partir de cette dominante que la personne appréhende le monde, ce qui explique la différenciation des humains. 


Les différents types d'intelligence1. L’intelligence logico-mathématiqueC'est la …

La mémoire, les souvenirs et ce que nous en faisons réellement

Nos souvenirs sont sans doute moins précis qu'on le pense d'après Elizabeth Phelps, neuroscientifique.
On sait que 50% des détails d'un souvenir changent chaque année même si la plupart des gens sont convaincus qu'ils ont raison à 100%.
Ils se rappellent des grandes lignes mais pas de détails comme avec qui ils étaient, ce qu'ils faisaient quand ils ont entendu et ce qu'ils ont vu exactement.
Même les souvenirs les plus importants, ceux qui constituent le fondement de notre vie ne sont pas enregistrer parfaitement bien. Le temps les modifie et les distord.


On pourrait croire que la mémoire a pour but de préserver le passé mais les récentes études amènent à des conclusions différentes. 
Comment fonctionne la mémoire ? La mémoire dispose de plusieurs zones, dont (liste non exhaustive) :
le cortex auditif : partie qui enregistre les sonsle post : correspond au rappel de la sensation du toucher le gyrus fusiform : correspond à la mémoire du visage d'un amil'amygd…