Accéder au contenu principal

Comment faire face au surmenage ?

Dans une société en perpétuel mouvement la suractivité, le surmenage arrive rapidement. 

surmenage hypnose, Laurie Le Borgès, hypnotherapeute Paris 10, hypnose paris 10

Plusieurs facteurs peuvent être sources de surmenage : entre la quantité de travail importante à réaliser, la carrière professionnelle à faire évoluer, les tâches ménagères, la paperasse, les enfants à aller chercher à l'école, leur faire faire leurs devoirs.... la sensation de se retrouver déborder arrive très facilement. Le rythme de vie étant stressant, vous pouvez vivre à cran, avec cette pression interne de devoir tout faire, de devoir faire au maximum chaque jour. L'épuisement professionnel par l'excès de travail, appelé burn out peut arrivé. (Vous trouverez un article sur le sujet en cliquant sur le lien suivant : Burn out)

A l'inverse, si vous éprouver un profond ennui dans votre vie, une activité ennuyeuse, répétitive, un surmenage peut survenir également, appelé le bore out. L'ennui engendre un mécanisme naturel de refuge dans les pensées, qui, si on les laissent trop s'installer peuvent :
  • devenir négatives, l'ennui étant trop présent
  • être positives mais engendrer un retour à la réalité difficile lorsque vous reprenez conscience de cette morosité ambiante
  • être refoulées. Certaines personnes refoulent ces sensations d'ennui et affirment que tout va bien. Mais, finalement, sans prêter attention à ce que leur corps leur indique, les émotions positives, agréables sont bien moins présentes qu'avant, une forme d'habitude à ce "faux calme" s'installe. 
Certaines personnes sont également très exigeante avec elle même. Tellement exigeante, que tout doit être parfait. Mais, ce mode de fonctionnement est épuisant. Il génère beaucoup d'émotions négatives, de tensions et très peu de satisfactions.


Quelles en sont les manifestations ?

On retrouve plusieurs éléments qui mettent en évidence ce surmenage :
  • sentiment de fatigue permanent et en constante augmentation
  • difficulté à récupérer, fatigue dès le réveil
  • maux de tête, céphalées (voir l'article sur le sujet, lien : Les différents maux de tête)
  • diminution des capacités physiques et mentales
  • mal être, irritabilité, emportements rapides
  • tendance à broyer du noir, à voir que les choses négatives...

Comment trouver un équilibre ?

Chacun étant différent, votre équilibre ne sera pas forcément le même que celui de votre entourage. Diagnostiquer le niveau de surmenage est important également pour choisir les outils les plus adaptés pour vous aider. Une consultation chez votre médecin généraliste pour établir ce diagnostic est la première des choses à faire. 
Après, plusieurs éléments ont fait leur preuve sur un grand nombre de personnes. En voici certains, la liste n'étant pas exhaustive : 

  • S'accorder du temps chaque jour pour soi

Il ne suffit pas forcément de beaucoup de temps, 10 minutes par jour sont suffisants.
10 minutes. On a tous 10 minutes par jour, la question est de savoir si on se l'octroie ou pas. 
Ces 10 minutes sont prise comme une parenthèse dans le temps, pour pouvoir au fur et à mesure trouver son équilibre.
Certaines personnes s'accordent un temps plus grand une fois minimum par semaine pour faire des activités qui leur font du bien. On y retrouve par exemple : 
- du temps pour se relaxer physiquement : prendre un bain en y installant une ambiance, musique relaxante, parfum plaisant, bougies par exemple...
- des activités agréables : poterie, couture, jonglage, dessin, lecture, écriture...
- du sport pour se détendre : yoga, streching, natation...
- du temps pour se relaxer mentalement : faire une sieste, des exercices de méditation, de respiration, d'auto hypnose...

Choisissez parmi toutes les activités possibles et imaginables, 2 ou 3 avec des durées différentes. Ces durées différentes vont vous permettre pendant ces 10 minutes par jour, pendant les moments de pause de pouvoir choisir celle qui correspond au temps dont vous disposez. Et si vous avez envie d'une en particulier plus qu'une autre, faites vous plaisir. Donnez-vous à vous même l'autorisation de vous faire plaisir.

  • Faire des pauses

Ce conseil a l'air de prime abord contre productif. Tout au contraire. Des chercheurs de l’Université de Georgetown ont observé 15 personnes au repos. Lorsque les sujets somnolaient, leur hémisphère cérébral droit, siège de la créativité, était plus actif que l’hémisphère gauche. Le scientifique Andrei Medvedev, qui a participé à l’étude, voit dans cette activité un signe que le cerveau profite de l’occasion pour classer des données et consolider des souvenirs. Selon les experts, le moment idéal pour faire la sieste est entre midi et 16h. Certains recommandent même une « sieste caféinée », c'est-à-dire boire un café avant de s’endormir pour une sieste durant moins de 15 minutes. La combinaison procurerait un regain d’énergie et un sentiment de grande acuité d’esprit (source : https://www.selection.ca/sante/vivre-sainement/bienfaits-pauses/). Les résultats de cette étude ont été présentés pendant une conférence en neuro-sciences en 2012.
Vous repartez plus apte à réaliser les tâches qui vous restent à faire.


  • S'organiser

Prenez un tableau ou une feuille de papier ou un fichier Excel... : ce qui vous convient le mieux. Faites apparaître trois colonnes : 
- la première colonne correspond aux choses que vous avez déjà réalisées
- la seconde : les tâches urgentes à faire
- la troisième les tâches qui peuvent attendre.
L'idéal est par exemple d'utiliser des post-it pour pouvoir faire évoluer les tâches dans les différentes cases ou de changer d'une case à l'autre du fichier Excel.
Cette manière de s'organiser permet :
  • une meilleure capacité de se représenter ce qu'on a déjà réalisé, cela rassure, on avance. 
  • de vraiment considérer ce qui est important de ce qui l'est beaucoup moins. 
  • d'accepter de s'octroyer un peu de répit quand les tâches urgentes ont été effectuées.

  • Se laisser une marge de manœuvre 

Ne soyez pas trop exigent avec vous même. Les tâches qui ne sont réellement pas indispensables à faire le jour même atterrissent dans la troisième colonne. Si finalement il vous reste pas mal de temps, vous pouvez réaliser les éléments non urgents. S'il reste un tout petit peu de temps, c'est du temps que vous pouvez vous accorder pour vous même. Souffler est indispensable pour tenir dans la durée. Retourner à cette liste d'activité qui vous font du bien et piocher dedans.

L'article sur Comment sortir de la fatigue générale peut vous intéresser.
Lien Comment sortir de la fatigue générale


Si après la mise en application de tous ces éléments, vous sentez encore des difficultés à avoir l'esprit plus serein et plus reposé, l'hypnose peut vous apporter une aide.

C'est avec plaisir d'échanger si vous avez la moindre question. Retrouvez toutes les informations sur l'hypnose ainsi que mes coordonnées sur www.hypnose-paris-10.com

Bien à vous,

Laurie Le Borgès
Hypnose Paris 10



Bibliographie 
- Passeport Santé lien
-Santé Le Figaro lien

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

La crise d’angoisse

L' attaque de panique , l' angoisse ou la crise d'angoisse viennent définir la même chose : un malaise psychique lié à de l’inquiétude extrême, la peur d'un danger proche combiné à un sentiment d’impuissance. C'est un signal d'alarme . Mais par rapport à quoi ? La réponse n'est pas  toujours si évidente que cela. A ne pas confondre avec le stress, l'anxiété, le trouble anxieux, pour plus d'informations sur les différences, veuillez trouver l'article détaillé via ce lien : stress, anxiété, trouble anxieux Elle peut être une réaction à une peur importante ou bien "dans une période chargée émotionnellement ". Il peut s’agir  d’un mal-être, de  questionnements qui ne trouvent pas de réponses, ça peut être par rapport à l'avenir, à une rupture, à un licenciement, à  un changement de lieu de vie, de travail,  etc… il peut s'agir également d'une  accumulation d'émotions négatives et la dernière qui arriv

Trouble du sommeil, insomnie, cauchemar...

Comment se caractérise les troubles du sommeil ? Les troubles du sommeil, les insomnies peuvent se traduire de diverses façons : difficultés à s’endormir, réveils nocturnes prolongés ou réveils trop précoces ou encore des cauchemars … Ces troubles sont souvent liés au stress , à l'anxiété, à la nervosité... L’insomnie peut à long terme avoir des conséquences importantes sur le bien-être. En effet bien dormir est primordial afin de se sentir de bonne humeur , avoir de l' énergie et avoir une bonne santé sur le long terme. Durant le sommeil, plusieurs processus physiologiques sont à l'œuvre : les tissus du foie et des muscles se régénèrent, le système immunitaire se regénère également, la mémoire se renforce, etc... Le cerveau évacue les « déchets » grâce aux antioxydants. 2 types d’insomnie sont définies: - l’insomnie passagère : elle fait suite à une situation ponctuelle, en général, facilement identifiable : du stress au travail, une séparation, etc.. Ce

Les problèmes de peau

La peau est au contact de tout et est utilisée en continu dans notre vie quotidienne. Elle ressent tout, absorbe tout et capte tout afin d'informer notre cerveau. Elle est aussi bien l'enveloppe protectrice du corps que l'organe du sens et du toucher. C'est une barrière qui permet  de protéger et préserver l'organisme : elle protège des infections, des blessures, des rayons solaires...  Elle permet de savoir s'il y a un danger : lorsqu'on met la main sur une plaque brûlante, le message est envoyé directement à notre cerveau pour annoncer une douleur, signe de douleur et ainsi retirer rapidement notre main. Mais, elle permet aussi de recevoir les signes de tendresse ou encore de la douceur... c'est pourquoi beaucoup de personnes sont adeptes des massages car notre peau préfère les caresses.   Les découvertes sur les liens entre la peau et le cerveau sont récentes et les recherches sur le sujet se font au sein d’une même discipline : la