Accéder au contenu principal

Comment vivre avec des acouphènes ?

Ces bruits parasites sont considérés par un bon nombre de gens touchés comme insupportables. Ils sont vécut comme une agression.

Qu'est-ce qu'un acouphène ?

Certains acouphènes sont temporaires, d'autres sont permanents. Plusieurs causes ont été mises en évidence : la perte d'audition, les traumatismes sonores, les traumatismes pathologiques ou encore des traumatismes psychologiques. 

acouphene, mieux le vivre avec l'hypnose Laurie Le Borgès, hypnotherapeute Paris 10, hypnose paris 10

Les ressentis des acouphènes se présentent en général sous deux formes différentes : 
  • les acouphènes objectifs
  • les acouphènes subjectifs

Les premiers correspondent à l'entente de bruits internes de son propre corps : le son du battement du coeur qui est amplifié, la circulation sanguine...
Les seconds correspondent à des sifflements, des bourdonnements, des vrombissements... des bruits désagréables non réels.

Ils ne se manifestent pas tous à la même fréquence. Les bruits parasites peuvent être en continu, intermittents ou encore occasionnels.

Les différents types d'acouphènes 

Plusieurs acouphènes sont répertoriés :

1. La perte d'audition

La perte d'audition peut venir avec l'âge. Un bon nombre d'acouphènes sont liés à une perte auditive. Mais la réciproque n’est pas forcément le cas : les acouphènes ne provoquent ni n’aggravent une perte auditive.


2. Les traumatismes sonores

En raison d'une exposition sonore :
- prolongée : la musique écoutée de façon répétitive avec écouteurs/casques, assister régulièrement à des concerts sans protection auditive...
- en une seule fois : niveau sonore trop élevé, concert près des enceintes,...

Ces traumatismes sonores peuvent générer une perte d'audition. 

Quand l'acouphène persiste 24h après l’événement traumatique, il est nécessaire de consulter un médecin urgemment. 


3. Les traumatismes pathologiques

Différentes pathologies peuvent générer des acouphènes : les ottites moyennes à répétition, l’otospongiose, la maladie de ménière, des lésions de l’oreille interne, l’atteinte du nerf auditif...


4. Les traumatismes psychologiques

Contrairement aux idées reçues, des causes psychologiques peuvent être à l'origine de l’apparition d’acouphènes : un choc émotionnel, une période de stress importante, un mal-être...


En étudiant les acouphènes, les chercheurs ont découvert que dans un certain nombre d'acouphène, le système auditif n'était pas le seul impliqué dans le mécanisme. Les systèmes de la mémoire, des émotions, de la perception consciente sont également impliqués. La manière de percevoir les acouphènes, en connexion aux réactions émotionnelles comme l'agacement, la colère, la peur que ça perdure..., la difficulté à se détourner de ce bruit dérangeant... Tout ceci correspond à la propre perception du problème et à la manière dont la personne se focalise dessus.
Je prends l'exemple, certes moins douloureux et pourtant explicatif de notre mode de fonctionnement : lorsque vous regardez les enfants ou lorsque vous vous rappelez l'époque où vous en étiez un, au moment où ils chutent, ils se font mal, cette douleur engendre des larmes. Et d'un coup, leur attention est captée par quelque chose de très plaisant : un ami qui arrive avec un ballon de foot, un gâteau au chocolat, un papillon qui virevolte... ils oublient totalement la douleur qui est toujours là, la blessure n'ayant pas disparu en quelques secondes. Mais, notre esprit n'arrive pas à faire deux choses en même temps : être accaparé par la douleur et en même temps intéressé par la chose plaisante. Adulte nous utilisons beaucoup moins cette capacité que nous avions jeune. Ce qui est dommage puisque très utile au quotidien. 

Que faire ?

Il n'y aucune solution qui fonctionne dans l'absolu, tout va dépendre de chacun.
Différentes solutions ont apporté des résultats : 
  • le traitement de la surdité
  • les stimulations sonores
  • les médicaments divers 
  • mais aussi les thérapies alternatives dont l'hypnose.
L'hypnose va aider de différentes manières en fonction du type d'acouphène.
Pour ceux générés par un traumatisme sonore du type musique trop forte, un dommage physique a été provoqué. L'hypnose ne peut donc pas agir sur la partie physique. C'est le cas également pour les traumatismes pathologiques. Par contre, elle peut aider la personne à apprendre à défocaliser son attention des bruits parasites pour la refocaliser sur autre chose. Elle peut aussi aider à soulager des douleurs générées par l’acouphène telles que la crispation de la mâchoire, les tensions visuelles... ainsi que sur des conséquences psychologiques comme une plus grande irritabilité, une baisse de la concentration, une peur latente que ça s'amplifie, que ça gâche la vie...
Comme un enfant, imaginez à quel point la vie peut être tellement plus agréable, à chaque fois que quelque chose de désagréable surgit, votre esprit accepte son passage et puis naturellement vous ressentez que vous reportez toute votre attention sur les choses qui vous procurent du bien être.

Pour les acouphènes psychologiques, le travail va s'orienter sur les causes de l'acouphène. Pour pouvoir régler un problème à son origine, résoudre la cause permet d'avoir un impact sur les conséquences. 

Le nombre de séance est variable en fonction du type d'acouphène, des causes, et des conséquences que celui-ci à engendrer.
 

C'est avec plaisir d'échanger si vous avez la moindre question. Retrouvez toutes les informations sur l'hypnose ainsi que mes coordonnées sur www.hypnose-paris-10.com

Bien à vous,

Laurie Le Borgès
Hypnose Paris 10



Bibliographie 
- Inserm lien
- Passeport Santé lien

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

La crise d’angoisse

L' attaque de panique , l' angoisse ou la crise d'angoisse viennent définir la même chose : un malaise psychique lié à de l’inquiétude extrême, la peur d'un danger proche combiné à un sentiment d’impuissance. C'est un signal d'alarme . Mais par rapport à quoi ? La réponse n'est pas  toujours si évidente que cela. A ne pas confondre avec le stress, l'anxiété, le trouble anxieux, pour plus d'informations sur les différences, veuillez trouver l'article détaillé via ce lien : stress, anxiété, trouble anxieux Elle peut être une réaction à une peur importante ou bien "dans une période chargée émotionnellement ". Il peut s’agir  d’un mal-être, de  questionnements qui ne trouvent pas de réponses, ça peut être par rapport à l'avenir, à une rupture, à un licenciement, à  un changement de lieu de vie, de travail,  etc… il peut s'agir également d'une  accumulation d'émotions négatives et la dernière qui arriv

Trouble du sommeil, insomnie, cauchemar...

Comment se caractérise les troubles du sommeil ? Les troubles du sommeil, les insomnies peuvent se traduire de diverses façons : difficultés à s’endormir, réveils nocturnes prolongés ou réveils trop précoces ou encore des cauchemars … Ces troubles sont souvent liés au stress , à l'anxiété, à la nervosité... L’insomnie peut à long terme avoir des conséquences importantes sur le bien-être. En effet bien dormir est primordial afin de se sentir de bonne humeur , avoir de l' énergie et avoir une bonne santé sur le long terme. Durant le sommeil, plusieurs processus physiologiques sont à l'œuvre : les tissus du foie et des muscles se régénèrent, le système immunitaire se regénère également, la mémoire se renforce, etc... Le cerveau évacue les « déchets » grâce aux antioxydants. 2 types d’insomnie sont définies: - l’insomnie passagère : elle fait suite à une situation ponctuelle, en général, facilement identifiable : du stress au travail, une séparation, etc.. Ce

Les problèmes de peau

La peau est au contact de tout et est utilisée en continu dans notre vie quotidienne. Elle ressent tout, absorbe tout et capte tout afin d'informer notre cerveau. Elle est aussi bien l'enveloppe protectrice du corps que l'organe du sens et du toucher. C'est une barrière qui permet  de protéger et préserver l'organisme : elle protège des infections, des blessures, des rayons solaires...  Elle permet de savoir s'il y a un danger : lorsqu'on met la main sur une plaque brûlante, le message est envoyé directement à notre cerveau pour annoncer une douleur, signe de douleur et ainsi retirer rapidement notre main. Mais, elle permet aussi de recevoir les signes de tendresse ou encore de la douceur... c'est pourquoi beaucoup de personnes sont adeptes des massages car notre peau préfère les caresses.   Les découvertes sur les liens entre la peau et le cerveau sont récentes et les recherches sur le sujet se font au sein d’une même discipline : la